Les syndicats émettent une première euro-obligation à Schuman

Rédaction en ligne

lundi 30 janvier 2012, 18:11

Direct « Il existe des alternatives à l'austérité, qui n'est pas la solution mais le problème », ont déclaré les dirigeants syndicaux après avoir émis symboliquement une première euro-obligation lors d'un rassemblement au rond-point Schuman. Le minute par minute, vos témoignages

18h39: La location de vélos bruxellois Villo! a doublé lundi par rapport à un jour normal en semaine en raison de la grève générale et plus spécifiquement celle des transports en commun, a annoncé lundi le gestionnaire du système de location de vélos, JCDecaux. Tant les services de Cambio que ceux de Taxistop ont également été fort sollicités lundi. Entre 6 et 16 heures, Villo! a enregistré plus de 7.000 utilisateurs. Normalement, un lundi, pendant les mois d'hiver, on compte environ 3.000 à 3.500 utilisateurs. Du personnel supplémentaire avait été prévu pour faire face à cette hausse de fréquentation des stations. Le gestionnaire JCDecaux possède plus de 2.500 vélos de location répartis sur 197 stations dans douze communes de la Région de Bruxelles-Capitale. Taxistop a également connu un lundi remarquable. "On a constaté une hausse du nombre de personnes inscrites sur notre site de covoiturage Carpoolplaza", confirme la société. Pour une journée normale, il y a environ 3.000 inscriptions. Ce lundi, on a constaté une hausse de 10%. Les services de Cambio ont également été davantage sollicités. "Les chiffres exacts ne sont pas connus mais il n'y avait presque plus aucune voiture de disponible. C'est remarquable car normalement cela ne se produit que lors de pics, comme les week-ends", indique l'organisation de partage de véhicule.

18h11: Vingt-cinq pour cent du personnel de la RTBF -journalistes et autres services- ont suivi le mot d'ordre de grève et ont arrêté le travail ce lundi, a indiqué Bruno Deblander, responsable de la communication à la RTBF, à l'Agence Belga. Des représentants syndicaux de la CSC et de la CGSP étaient présents à l'entrée du bâtiment de la RTBF lundi peu avant 9h mais n'ont pas empêché les membres du personnel de rejoindre leurs postes de travail. Les programmes radio et télé sont modifiés. En radio, certains journaux ont été réduits ou supprimés. Un programme de musique continue est diffusé sur les cinq chaînes radio. En télévision, le JT de 13h00 est réduit mais les autres rendez-vous d'information sont maintenus dans leur durée et format habituels. Sur la Deux, seule la Tribune ne pourra être proposée et sera remplacée par un film.

17h11 Quelque 10% des vols au départ et à destination du Brussels Airport ont été supprimés lundi en raison de la grève générale qui touchait l'ensemble du pays, a indiqué un porte-parole de l'aéroport. Plusieurs compagnies avaient décidé dans les jours qui ont précédé la grève de faire passer leurs vols par d'autres aéroports ou de les annuler. Environ 10% de tous les vols prévus normalement ce lundi au Brussels Airport, n'ont pas été effectués. Des vols vers Milan, Prague, Lyon, Stockholm, Madrid, Budapest, Vienne et Copenhague ont ainsi été annulés. L'accès à l'aéroport cargo (Brucargo) a également été perturbé pendant quelques heures par des piquets de grève. "Malgré la grève et les conditions météos hivernales, toutes les activités critiques aéroportuaires ont pu être effectuées tout au long de la journée", a ajouté le porte-parole.

13h10 Vingt-cinq policiers remplacent les gardiens grévistes de la prison de Saint-Gilles et vingt autres policiers ceux de Forest, à la suite de la grève générale. En revanche, aucun mouvement de grève n'a été signalé dans la maison d'arrêt pour femmes de Berkendael située à Forest.

12h50 La neige qui est tombée à Liège a quelque peu perturbé le fonctionnement de Liège Airport. Quelques retards de vols d'avion cargo ont été enregistrés. Le site de l'aéroport n'est, par contre, pas touché par la grève générale. L'entreprise de fret aérien TNT fonctionne normalement. En prévision de la grève générale, le tour-opérateur Jet Air a déplacé, depuis plusieurs semaines déjà, l'unique vol pour passagers qui était prévu vers Tel-Aviv lundi, vers l'aéroport de Maastricht.

12h40 Rassemblés au rond-point Schuman, au coeur du quartier européen de Bruxelles, les leaders des 3 grands syndicats belges ont symboliquement présenté la première euro-obligation. "Nous voulons adresser un message clair à l'Europe et dire à ses dirigeants qu'il existe des alternatives à l'austérité", a expliqué Claude Rolin, secrétaire général de la CSC. "L'austérité n'est pas la solution, elle est le problème", a renchéri Anne Demelenne, secrétaire générale de la FGTB. Forts de cette conviction, les syndicats - qui se félicitent par ailleurs de la réussite de la grève générale de ce lundi - plaident non seulement pour la création d'euro-obligations mais aussi pour une fiscalité plus juste et pour la mise sur pied d'un véritable plan de relance.

12h20 La grève générale, qui touche aussi bien les industries que le trafic de marchandises, coûte au port d'Anvers un million d'euros par heure de valeur ajoutée, a déclaré la porte-parole de la société communale qui gère le deuxième port européen. A cela s'ajoute l'impact négatif, non mesurable, de la grève sur l'image du port. Par ailleurs, la navigation a été rendue impossible lundi matin à la suite du blocage d'écluses mais pourrait reprendre en fin d'après-midi. De nombreux navires avaient toutefois déjà quitté le port d'Anvers durant le week-end ou ont été déviés vers d'autres ports.

12h02 Tri et distribution: sur 5 centres, deux fermés: Liège (qui dessert les provinces de Liège et Luxembourg) et Charleroi (provinces du Hainaut et de Namur). Résultats distribution du courrier (10.000 tournées) et des journaux -Liège-Luxembourg: 46% (courrier) et 88% (journaux) -Hainaut-Namur: 57% et 90% -Bruxelles + les deux Brabant: 81% et 94% -Anvers-Limbourg: 90% et 99% -Flandre occidentale et orientale: 87% et 97% En résumé, 75% des 10.000 tournées courrier auraient été effectuées normalement et 94% des journaux distribués. Le call center, lui, est à l'arrêt.

11h45 Quatre-vingt-neuf % des bureaux de poste ont ouvert leurs portes lundi. Sur les 700 bureaux de poste du pays, seuls 74 bureaux sont fermés: la plupart dans le sud du pays et à Bruxelles. Dans la capitale, de nombreux bureaux de poste sont fermés. Les transports en commun étant affectés par la grève, beaucoup d'employés ne sont en effet pas parvenus à se rendre au travail.

11h32 De nombreuses grandes entreprises sont à l'arrêt en Flandre. Dans les entreprises de l'agro-alimentaire, la production est à l'arrêt sur le site de Coca-Cola à Wilrijk, tout comme dans les sociétés Inza (lait) à Schoten, CSM (boulangerie-pâtisserie) à Aartselaar et Candico (sucre) à Anvers. D'autres entreprises de plus petite taille du secteur sont également touchées par la grève. La production est également arrêtée chez Atlas Copco, à Wilrijk, Umicore à Hoboken, Case New Holland (port d'Anvers) ou encore chez Agfa-Gevaert à Mortsel. Une présence minimale a été prévue au niveau de la phase à chaud d'ArcelorMittal à Gand, le haut-fourneau ne pouvant être arrêté pour un jour.

11h01 Quelque 400 membres de la CSC se sont réunis lundi matin sur la place Saint-Lambert, à Liège, dans le cadre de la grève générale décrétée par le front commun syndical. "Nous sommes entrés au palais de justice avec des moutons puisque notre action s'intitule 'Stop! Nous ne sommes pas des moutons', et nous faisons actuellement le tour des banques", a expliqué une porte-parole de la CSC.

10h58 Le mouvement de grève générale est bien suivi lundi dans les quatre communes du nord de la Communauté germanophone (Eupen, Raeren, Lontzen, La Calamine), a estimé Renaud Rahier, secrétaire permanent FGTB Communauté germanophone. Seul le ministère de la Communauté germanophone fonctionne quasi normalement. Dans les communes du sud de la Communauté germanophone (Amblève, Burg-Reuland, Bütgenbach, Bullange et Saint-Vith), aucun mouvement structuré n'avait été mis en place, indique encore la FGTB.

10h56 La grève générale est relativement bien suivie lundi dans le secteur de la grande distribution. Les chaînes de magasins Carrefour, Brico mais aussi Delhaize et Cora sont notamment touchées par la grève. Des militants syndicaux ont bloqué le centre de distribution Delhaize à Zellik (Asse), empêchant les poids lourds de quitter le site. Le centre de distribution du groupe Colruyt à Hal a été bloqué entre 06h00 et 08h30. Selon les syndicats, le blocage a été levé après l'appel, par la direction, à un huissier de justice. Le site d'Ikea à Anderlecht est fermé tandis que le centre commercial Westland Shopping center est touché par des actions syndicales. Certains magasins liés à des chaînes non-alimentaires, comme les magasins de vêtements, sont également touchés mais dans une bien moindre mesure.

10h53 Quelque 200 manifestants de la CGSP se sont rassemblés, lundi matin, sur la place Verte à Tournai. Vers 10h30, un cortège est parti des locaux du syndicat socialiste pour se rendre au domicile de la députée fédérale Marie-Christine Marghem (MR).

10h40 A l'UCL, le personnel ne fait pas grève mais les professeurs et les étudiants seront sensibilisés à 13 heures, via une conférence organisée par la CSC et la CNE sur les raisons de la grève et les conséquences des décisions gouvernementales pour les jeunes et pour le personnel de l'UCL. Les professeurs ont également été invités à aborder les raisons de la grève avec leurs étudiants.

10h39 Le travail au centre hospitalier de Braine-l'Alleud (Chirec) n'est pas totalement interrompu, pour garantir la continuité des soins aux patients, mais 3 heures d'arrêt de travail réparties dans la journée seront respectées en tournante par la majorité du personnel.

9h45 La circulation sur les grandes axes vers Bruxelles et sur le ring de la capitale est restée tout à fait fluide. Aucun embouteillage n'a été recensé. De légers ralentissements ont été notés sur l'E19 venant d'Anvers, indique le Centre Perex. Pour rappel, le tunnel Reyers-Centre est fermé à la circulation en raison du Sommet européen.

Plusieurs barrages ont néanmoins été dressés aux quatre coins du pays, essentiellement près des ronds-points donnant accès aux zonings industriels ou à proximité de postes-frontières.

Près de la frontière avec l'Allemagne, des militants syndicaux ont occupé les routes à hauteur de La Calamine et de Hauset. Un barrage a également été signalé au poste frontière d'Hensies, dans le sens France-Belgique.

A Liège, sur l'E40, à la sortie Haut-Sarts, la route est bloquée dans les deux sens, de même que la sortie Liers sur l'A13. Sur l'A25, les sorties Moncin (6) et Pont de Wandre (5) ont été fermées vers Liège. En outre, sur l'A602, les sorties des Grosses Battes et Belle île sont fermées épisodiquement, indique le site internet de la police fédérale belge, sur base d'informations routières du Centre Perex.

Des opérations « escargot » sont signalées sur la Nationale 4, à hauteur de Ciney, en direction de Namur, ainsi que sur l'E40 à hauteur de Walhorn.

A Tournai, l'accès au zoning est bloqué. Des blocages sont signalés sur la Nationale 4, à hauteur de Louvain-la-Neuve. Des barrages filtrants ont été installés à plusieurs entrées de Mons. La gare autoroutière d'Houdeng est bloquée. A Charleroi, des piquets de grève ont été installés dans plusieurs zonings de la région.

9h34 La grève générale semble bien suivie par les enseignants, particulièrement dans les villes, a indiqué Pascal Chardome (CGSP). « Des premiers échos que nous avons, très peu d'élèves se sont présentés ce matin aux portes des écoles », a expliqué le représentant du syndicat socialiste. « Le mouvement est bien suivi, en particulier dans les villes et dans l'enseignement primaire et secondaire », a-t-il ajouté en pointant par contre un « petit bémol au niveau de l'enseignement supérieur où, parfois, des examens sont encore organisés ».

9h10 Les syndicats ont installé des piquets de grève devant les zonings carolos de Courcelles, Fleurus, Gosselies et Jumet. Les travailleurs ont souvent été contraints de rebrousser chemin. De nombreuses entreprises situées en dehors des zonings sont également perturbées comme AGC, Caterpillar, Sonaca, Industeel, Aperam.

Des piquets sont également installés devant les hôpitaux, les écoles et la prison de Jamioulx. Mais les syndicats veillent à y maintenir un service minimum.

8h40 De nombreuses grandes entreprises sont à l'arrêt en Flandre. La production est à l'arrêt sur le site de Coca-Cola à Wilrijk, tout comme dans les sociétés Inza (lait) à Schoten, CSM (boulangerie-pâtisserie) à Aartselaar, Bombardier à Brugeset Candico (sucre) à Anvers.

D'autres entreprises de plus petite taille du secteur sont également touchées par la grève.

8h22 Des barrages sont en place à l'entrée des zonings industriels du Brabant wallon. Le blocage est total aux entrées des zonings de Nivelles Sud et de Wavre. A Louvain-la-Neuve et à Saintes, les barrages mis en place sont filtrants. Aucune indication sur la durée de ces actions ou l'éventuel déplacement des barrages dans la journée n'est donnée pour l'instant.

7h45 Environ 400 militants de la FGTB sont postés tôt ce matin à la frontière allemande, à La Calamine et à Hauset. « L'objectif est d'organiser une action symbolique qui interpelle au sujet de la politique européenne et du gouvernement Merkel qui dictent les réformes les plus conservatrices (…) et qui préparent la grande paupérisation du monde du travail », explique le syndicat socialiste.

7h40 Plusieurs blocages sont signalés sur les routes. A Liège, sur la E40, à la sortie Haut-Sarts, la route est bloquée dans les deux sens, de même que la sortie Liers sur l'A13. Sur l'A25, les sorties Moncin (6) et Pont de Wandre (5) sont fermées vers Liège, indique le Centre Perex.

A Tournai, l'accès au zoning est bloqué. Des blocages sont signalés sur la Nationale 4 à hauteur de Louvain-la-Neuve. Des barrages filtrants ont été installés à plusieurs entrées de Mons, notamment avenue Maistriau, place Warocqué et au rond-point de Jemappes. La gare autoroutière d'Houdeng est bloquée.

A Bruxelles, le tunnel Reyers-Centre est fermé à la circulation en raison du Sommet européen prévu lundi.

La sortie Vilvorde-Cargo, sur l'E19 en direction d'Anvers, était fermée dès 6h00.

7h21 Aucun courrier ne sera distribué ce lundi dans les provinces de Hainaut, Liège, Namur et Luxembourg, en raison de l'arrêt des deux centres de tri wallons, à Charleroi et Liège.

La situation est différente pour le Brabant wallon, qui dépend du centre de tri de Bruxelles. Le centre de tri de Bruxelles ainsi que les centres de tri de Gand et d'Anvers n'ont, quant à eux, pas été paralysés par la grève.

7h31 Le réseau des TEC est très fortement perturbé. En province de Namur et dans le Hainaut, moins de 10 % des bus roulent. En province de Luxembourg, ce sont moins de 30 % des bus qui ont pris le départ. Ces très fortes perturbations devraient se poursuivre toute la journée.

A la STIB, aucun tram, bus ni métro ne roulait.

Quant à De Lijn, son réseau est également très perturbé. En province d'Anvers, un tiers des bus ont quitté les dépôts. Situations semblables en provinces de Limbourg et de Brabant flamand. En outre, peu de trams circulent à Anvers et aucun à Gand.

7h16 De nombreux services sont à l'arrêt et plusieurs barrages ont été installés dans la région du Centre.

Les zonings industriels de Feluy, Seneffe et Manage sont à l'arrêt. La gare autoroutière d'Houdeng est bloquée, tout comme la pompe à essence située sur l'E19 à Thieux.

Les hôpitaux et maisons de repos sont en service minimum d'urgence.

La grève est totale dans l'enseignement libre et le secteur non-marchand.

Les centres commerciaux, banques et bureaux de poste sont également à l'arrêt.

Toutes les collectes de déchets de la semaine dans la zone Mons-Borinage ont été reportées d'un jour. Aucun ramassage n'aura lieu ce lundi.

Des piquets volants seront organisés toute la journée, précise le SETCa.

7h14 Les travailleurs du port d'Anvers sont en grève. Les grands terminaux du port sont à l'arrêt.

D'importantes perturbations étaient également attendues ce lundi au port de Zeebrugge.

7h04 Le personnel de la prison de Tournai est en grève. Le service minimum est assuré par la police.

7h02 Plusieurs vols ont été annulés à l'aéroport de Bruxelles. Plusieurs retards étaient également enregistrés.

L'aéroport conseille aux voyageurs censés prendre un vol au départ de Brussels Airport de partir bien à l'heure et rappelle que le transport vers l'aéroport peut être rendu difficile par les actions de grève. En outre, de la neige pourrait tomber lundi matin.

De son côté, l'aéroport de Charleroi (BSCA) est fermé lundi.

6h44 Sur la route, les militants syndicaux déploient des barrages filtrants. Des blocages sont actuellement en cours sur l'E19 vers Anvers, à hauteur de Zaventem à hauteur de la sortie Brucargo, vers Bruxelles sur l'40 à hauteur de Hauts-Sarts et dans les ronds-points de Louvain-la-Neuve. A Mouscron, Ath et Tournai, des piquets bloquent les zonings commerciaux et industriels. « Nous ne les soutenons pas, mais la colère est grande. Je ne réponds de rien », a affirmé dimanche Anne Demelenne, secrétaire générale de la FGTB à propos de ces barrages.

6h29 La compagnie aérienne Jetairfly a affrété plusieurs autocars pour permettre à ses voyageurs de rejoindre les aéroports de Maastricht et Cologne. Jetairfly assurera, au total, 24 vols pour 3.500 voyageurs,

6h20 Le réseau ferroviaire avait été le premier touché par le mouvement de grève, appelé à paralyser une bonne partie du pays lundi. La circulation des trains a été perturbée dès 20 heures dimanche, a annoncé le gestionnaire du réseau, Infrabel. Le rail sera à l'arrêt jusqu'à ce lundi 22 heures.

La circulation des trains internationaux à grande vitesse Thalys est également interrompue depuis dimanche soir, de même que les trains Eurostar au départ et à destination de Bruxelles.

La grève générale contre les mesures d'austérité du gouvernement fédéral est menée en front commun syndical et doit durer 24 heures.

(belga)