Autre Roi, autre entourage, autre monarchie

MARTINE DUBUISSON

samedi 03 mars 2012, 15:47

En 2013, Albert II pourrait abdiquer pour Philippe Ier, ce qui entraînerait d'autres changements : un nouvel entourage royal, largement désigné par les politiques ; voire des prérogatives monarchiques revues à la baisse. Par Martine Dubuisson.

Nous l'avons révélé vendredi : un scénario d'abdication se prépare, dans les coulisses politiques et royales. L'idée : pour ses 20 ans de règne, Albert II céderait le témoin à Philippe Ier. En 2013 donc, le 21 juillet plus précisément.

Un scénario (démenti par le Palais) qui dépend toutefois de la stabilité du pays. Mais s'il peut se réaliser, ce changement de règne ne sera pas laissé au hasard. Le changement de Roi devrait ainsi coïncider avec un changement de pratiques, voire de pouvoirs royaux.

1 Choisir l'entourage de Philippe Ier relèvera du politique.

Plusieurs sources bien informées nous l'assurent : « Lorsque Philippe montera sur le trône, il ne pourra plus choisir son cabinet : des représentants du Premier ministre et des partis de la coalition gouvernementale l'entoureront. Le Roi sera encadré. »

2 Les prérogatives ou pouvoirs royaux seront revus.

Philippe Ier sera Roi d'un pays redessiné, aux entités fédérées plus puissantes et plus autonomes. Roi d'un pays où la monarchie, aussi, sera redessinée. « Outre un nouvel entourage, nous confirme un politique flamand, il y aura un ancrage royal plus important dans les Régions et peut-être un allégement de la fonction royale – même si le rôle joué par Albert II dans la crise institutionnelle doit nous rendre prudent : avec un Roi purement protocolaire, cela aurait été la débandade ! »

Lire notre dossier dans Le Soir