Budget : Ecolo déplore que les puissances économiques soient épargnées

Rédaction en ligne

dimanche 11 mars 2012, 21:59

Les écologistes regrettent le manque de contribution du secteur bancaire et des grandes entreprises. Et dénoncent le manque de concertation avec les trois Régions concernées par les compétences dites usurpées.

Les écologistes regrettent le manque de contribution du secteur bancaire et des grandes entreprises et dénoncent le manque de concertation avec les trois Régions concernées par les compétences dites usurpées. Les Verts ont qualifié la technique de la râpe à fromage employée par le gouvernement de « technique miracle qui prend à tout le monde en préservant chacun ».

Les écologistes regrettent le manque de contribution des puissances économiques. « Pour ce nouvel effort budgétaire, le gouvernement n’a toujours pas osé mettre sérieusement à contribution le secteur financier ni les grandes entreprises, lesquelles continueront à échapper à l’impôt sans contrepartie pour l’emploi ni soutien à l’activité économique. »

Selon Ecolo, les Régions et les Communautés se voient attribuer de nouvelles responsabilités sans en avoir été avisées. « Pour ce qui concerne les compétences dites usurpées, 250 millions ne seraient plus assumés par le pouvoir fédéral mais devraient l’être par les Régions et Communautés, sans que celles-ci n’aient été concertées au préalable et sans respect pour les citoyens qui bénéficient aujourd’hui de ces politiques. »

Les Verts francophones soulignent l’absence de perspectives et remettent en cause la réduction des dépenses primaires et le gel des budgets. Pour eux, ce « sont aussi des manières de faire peser les efforts sur les citoyens via des services réduits ou des administrations moins performantes ou encore des projets pilotes abandonnés dans les hôpitaux, par exemple, alors qu’ils répondent à des besoins criants. »

(belga)