Accident de car meurtrier en Suisse : vu de Flandre

Rédaction en ligne

mercredi 14 mars 2012, 17:54

Un bus belge s’est encastré dans la paroi d’un tunnel en Suisse. Le car, avec 52 passagers à son bord, transportait des enfants de Lommel et Heverlee. On dénombre 28 morts, dont 22 enfants. Réactions de la presse vue de Flandre.

Accident de car meurtrier en Suisse : vu de Flandre

10h15 : A 13 heures, deux avions de l’armée partent de Melsbroek vers la Suisse, avec à son bord, les parents et le personnel médical, selon De Morgen.

10h18 : Hugo Tricot, PDG du tour-opérateur Intersoc (CM), a exprimé ses condoléances à la famille. « Cela nous va droit au coeur. »

10h30 : Le procureur suisse Olivier Elsig a assuré ce matin lors d’une conférence de presse à Sierre, dans le canton du Valais, qu’il « va tout faire pour savoir ce qui s’est passé. »

10h38 : Une minute de silence sera observée en mémoire des victimes, en Suisse, ce mardi au départ de la 67-ème édition de la course cycliste Nokere Koerse.

10h43 : La ministre de l’Intérieur, Joëlle Milquet, annonce qu’une équipe de la DVI (Disaster Victim Identification) de la police fédérale partira ce midi pour la Suisse.

10h45 : La séance plénière du parlement flamand débutera cet après-midi par une minute de silence pour les victimes. La traditionnelle heure des questions a par ailleurs été annulée, a fait savoir le président Jan Peumans (N-VA). Le parlement européen en séance plénière à Strasbourg observera également une minute de silence.

10h 48 : Le premier ministre Elio Di Rupo part pour la Suisse à 13h15.

10h55 : La VRT demande sur Twitter que l’on n’envoie aucun à partir de 12h00 durant 5 minutes.

11h05 : Le ministre néerlandais Mark Rutte est choqué. « Pour tous ceux qui sont impliqués, c’est une tragédie inimaginable. Nos pensées vont aux enfants dans le bus et à leurs parents en premier lieu, » peut-on lire sur le site du Morgen.

11h15 : Bart Baele, journaliste pour à VTM, est à l ‘école ’t Stekske de Lommel. « De nombreux parents sont arrivés dans le cours de la matinée. La confusion et l’incrédulité règnent. »

11h30 : L’évêque du diocèse de Hasselt, Patrick Hoogmartens, va exprimer son soutien aux parents et au personnel de l’école primaire ‘t Stekske à Lommel. L’ archevêque Léonard fera de même à Heverlee.

11h52 : Deux enfants de ‘t Stekske ont été en mesure de communiquer avec leurs parents. Cela a été dit au cours d’une conférence de presse cet après-midi à l’école. L’état des vingt autres enfants n’est pas encore officiellement connu. L’identification est encore en train en Suisse, selon De Morgen.

12h00 : Les parents et les proches des victimes quittent l’école. Le bus est sur le chemin de l’aéroport militaire de Melsbroek.

12h05 : Le président suisse Hans Jörg Walters dit être profondément affecté, indique De Tijd.

12h15 : Deux enfants de Lommel sont parvenus à contacter leurs parents, indique Het Belang van Lommel. Le premier bus avec les parents est arrivé à Melsbroek.

12h20 : Moins de 16 enfants d’Heverlee ont survécu, souligne De Redactie.be.

12h30 : Le Premier ministre Elio Di Rupo s’est exprimé par téléphone sur l’accident en Suisse. Il dit qu’il n’existe aucuns mots pour ce terrible accident. Ses pensées vont aux victimes et aux parents. Le gouvernement fait tout son possible pour bien informer les parents des victimes.

12h45 : Le maire de Louvain Louis Tobback a visité l’école d’Heverlee. M. Tobback a aussi critiqué la communication des Affaires étrangères. L’école a rassemblé les photos des élèves qui se trouvaient dans le car et les a fournis aux Affaires étrangères, a-t-il encore dit. M. Tobback a encore précisé que la ville avait pris contact avec le service d’aide aux victimes de l’hôpital du Gasthuisberg et que la société des transports De Lijn avait mis des bus à disposition.

12h55 : Sur VTM, l’expert Ignace Demeyer fait valoir que le défi pour les sauveteurs en cas de catastrophe doit être énorme. Une opération de sauvetage dans un tunnel est n’est certainement pas une sinécure et même la langue et l’âge des victimes peuvent avoir entravé le travail.

13h10 : Les télévisions flamandes ont modifié leurs programmes de diffusion afin d’accompagner l’accident d’autobus en Suisse. Q-music a décidé d’arrêter « The Experiment ». VT4 va modifier ce soir un certain nombre de ses programmes perçus comme inappropriés.

13h30 : Les deux chauffeurs de bus n’ont pas survécu. L’épouse de l’un des deux est sous le choc. La nuit dernière, elle a tenté de réaliser, mais n’y parvenait pas. Elle est maintenant en route pour la Suisse.

14h30 : Un Airbus est parti il y a une heure à destination de Genève avec des membres des familles concernées. Des politiciens sont également partis avec un petit avion de l’armée belge.

15h00 : L’évêque Patrick Hoogmartens était ce matin à Lommel et eu des contacts avec les parents qui, juste avant le bus partit pour Melsbroek. « J’ai un peu essayé de consoler des parents dans le bus, mais dans ces moments-là, il est difficile de trouver des mots. Une mère d’un enfant m’a dit : « A ce moment, vous pouvez seulement espérer et prier ». Il s’agit d’une petite paroisse, où je connais de nombreuses personnes. Nous ne pouvons qu’espérer que ce n’était pas si grave, » a-t-il déclaré au Belang van Lommel.

17h00 : Quinze enfants belges attendent leurs parents à l’hôpital de Sion en Suisse.

17h10 : L’épouse d’un des deux chauffeurs décédés dans l’accident a expliqué à la télévision flamande VTM avoir appris sur internet la mort de son mari.

« Normalement, il me dit toujours quand il a pris la route. Mais hier, ça n’a pas été le cas. Quand je me suis réveillé vers 3h30 et que j’ai vu qu’il ne m’avait toujours pas envoyé de SMS, j’étais inquiète. Quand j’essayais te lui téléphoner, je tombais directement sur son répondeur », a-t-elle témoigné sur la chaîne privée néerlandophone.

Finalement, l’épouse du chauffeur a appris la nouvelle sur Internet. « J’ai directement appelé sa société, où ils étaient également très choqués », a ajouté l’épouse du chauffeur.

17h20 : Il est maintenant certain que 14 enfants de l’école maternelle de Lommel sont morts. 5 ont eu des contacts avec leurs parents. Les deux superviseurs de Lommel n’ont pas survécu à l’accident.

17h25 : Au moins 200 secouristes étaient sur le terrain. Beaucoup de travailleurs ont été très touchés par la tragédie. « Même les sauveteurs les plus expérimentés avaient énormément de mal à effectuer leur travail », a déclaré Jean-Pierre Deslarzes, qui a dirigé l’opération de sauvetage. « La plupart des conseillers et des sauveteurs ont déjà assisté à des accidents majeurs. Mais à la vue de tant de misère, même les plus expérimentés des sauveteurs fondaient en larmes

, » écrit HLN.

17h40 : Le journaliste de Vtm Tim Verheyden est devant le tunnel en Suisse, où l’accident s’est produit. Selon lui, le tunnel était sûr. Il recherche toujours la cause de l’accident. La police suisse enquête sur le cas actuellement. Ils ont probablement des images de la caméra et vont effectuer une autopsie sur le corps du pilote.