Kim De Gelder feindrait « un trouble psychotique »

Rédaction en ligne

vendredi 04 mai 2012, 15:16

Kim De Gelder, auteur présumé de l'agression au couteau dans la crèche Fabeltjesland, « feint par moments un trouble psychotique » affirment les experts.

Selon les experts, « Kim De Gelder souffre d'un grave trouble de personnalité, mais il savait ce qu'il était en train de faire et était en état de faire la distinction entre ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas », rapporte le président de la chambre du conseil dans son arrêt, dont la motivation a été communiquée par Dirk Van der Kelen, président du tribunal de 1ère instance de Termonde.

« Il a un grave trouble de la personnalité, est atteint de schizophrénie et on décèle chez lui les éléments d'une personnalité narcissique et antisociale. D'après les experts, il feint par moments un trouble psychotique. Il a lui même déclaré qu'il avait la possibilité de ne pas mettre ses plans assassins à exécution. Il a hésité durant de longs mois à mettre son projet en oeuvre et était en lutte contre lui-même. Il savait ce qu'il était en train de faire et était en état de faire la distinction entre ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas. Il ne doit donc pas être interné » a ajouté ce dernier.

Pour rappel, la défense de Kim Gelder estime que ce dernier ne peut pas être déclaré responsable de ses actes et qu'il doit être interné. La chambre du conseil n'a pas suivi cette position et a décidé de renvoyer l'affaire devant la chambre des mises en accusation en vue d'un procès en assises.

Kim De Gelder a tué le 23 janvier 2009 deux bébés et une femme de 54 ans dans la crèche Fabeltjesland à Sint-Gillis-Termonde. Plus tard, il a avoué l'assassinat le 16 janvier de la même année d'Elza Van Raemdonck, 72 ans, à Vrasene.

(belga)