Emplois menacés chez Belfius : « La banque a besoin de son personnel »

Rédaction en ligne

jeudi 24 mai 2012, 16:54

Un emploi sur six serait menacé chez Belfius. Georges Gilkinet retourne la faute au gouvernement et s'en prend à Steven Vanackere, ministre des Finances.

Emplois menacés chez Belfius : « La banque a besoin de son personnel »

©asap

La direction de Belfiussouhaiterait supprimer, durant les quatre prochaines années, 1.000 des 6.000 emplois, selon De Standaard. La direction s'est étonnée du chiffre avancé alors que « les discussions avec les syndicats n'ont même pas encore commencé » tout en reconnaissant que « le nombre d'emplois sera probablement réduit ».

Georges Gilkinet, député Ecolo, a interpellé le ministre des Finances, Steven Vanackere (Cd&V) en séance plénière au sujet des éventuelles suppression d'emplois chez Belfius. Pour le député Ecolo, « les travailleurs ne peuvent être considérés comme une variable d'ajustement budgétaire. »

« Belfius est une banque de proximité, pas une banque sur internet. Elle doit donc pouvoir donner des conseils à ses clients. Cela nécessite du personnel. » a-t-il ajouté.

Belfius, dont l'État belge est actionnaire depuis octobre 2011, doit se distinguer notamment par sa politique d'emploi et son éthique selon les verts qui reprochent au ministre des Finances sont manque de clarté au sujet de la préservation des emplois. « Puisque c'est une banque publique est doit servir de modèle. Belfius veut retrouver la confiance des consommateurs et des entreprises, c'est la voie à suivre. » insiste Georges Gilkinet.

Anaïs Martinez (st.)