Moureaux sur les déclarations de Reynders: "Restons zen!"

Rédaction en ligne

mercredi 30 mai 2012, 17:31

La Fédération bruxelloise du Parti Socialiste déplore les propos que Didier Reynders a tenus ce matin sur les ondes de Bel RTL. Le vice-premier ministre y avait qualifié l'intégration à Bruxelles de « véritable échec ».

 Moureaux sur les déclarations de Reynders: "Restons zen!"

© Belga

Les réactions autour des déclarations de Didier Reynders sont nombreuses. Rudi Vervoort, président de la Fédération bruxelloise du Parti Socialiste, déplore vivement les propos du vice-Premier Ministre. Il regrette que celui-ci s'en prenne une nouvelle fois à une catégorie de Bruxellois. Le président du PS bruxellois ne peut en aucun cas partager les conclusions selon lesquelles l'intégration à Bruxelles serait « un véritable échec » et un « énorme problème ». Outre le côté outrancier de ces propos, il en condamne le ton allusif et stigmatisant à l'endroit d'une partie de la population bruxelloise.

Au moment où les inquiétudes par rapport à la situation économique et financière traversent nos sociétés – et quel que soit le contexte électoral – Rudi Vervoort appelle à ne pas céder à la tentation d'opposer les citoyens entre eux.

De son côté Philippe Moureaux appelle au calme sur Twitter: "Restons zen face aux provocations du MR, le vivre ensemble doit guider nos pas."

Pour Didier Gosuin, le Vice-premier ministre "flirte avec l'électoralisme”. Celui-ci a réitéré le propos qu'il tient depuis la publication en 2008 de son ouvrage “le défi social”: Bruxelles ressemble actuellement à une “marmite sociale dont on tente de maintenir le couvercle en place en s'asseyant dessus”. Pour le chef de file du FDF, “le MR n'a pas évolué” depuis les propos que tenait en 2002 feu son président Daniel Ducarme. La vrai problème de la société bruxelloise “est celui de la déshérence qui frappe une partie de sa jeunesse confrontée à un taux élevé de chômage (35%, voire plus dans certains quartiers). C'est le fruit de l'échec d'un ensemble de politiques dans lequel le MR a aussi sa part de responsabilité”, a commenté Didier Gosuin. A ses yeux, le coeur du problème est celui de l'enseignement et de la formation. “L'école doit être au coeur des préoccupations”, a-t-il encore dit.

L'ex-coprésidente d'Ecolo et cheffe de file des Verts à Molenbeek, Sarah Turine, souhaite que le MR avance des propositions concrètes à propos de Molenbeek et, plus généralement, de l'intégration des personnes d'origine étrangère à Bruxelles plutôt que de revenir sempiternellement avec le même discours, a-t-elle expliqué mercredi après les déclarations de Didier Reynders. "Il est clair qu'on ne peut pas mettre le couvercle et dire que tout va bien mais pourquoi être dénigrant? Le MR a tendance pour le moment à surfer sur cette vague avec beaucoup de facilité, sans avancer des propositions", a-t-elle expliqué.

Il manque d'une identité bruxelloise collective, estime encore Mme Turine, constatant que des jeunes se sentent à l'aise dans leur quartier et mal à l'aise dès qu'ils en sortent et, inversement, que des personnes se sentent mal à l'aise dès qu'elles rentrent dans ces quartiers. "On habite pourtant tous la même ville", a-t-elle ajouté. La conseillère communale s'étonne des déclarations de M. Reynders alors que le MR est associé à la majorité à Molenbeek. "Critique-t-il sa propre formation? ", s'est-elle demandé.