La police réclame davantage de protection et d’assistance

Rédaction en ligne

samedi 02 juin 2012, 16:28

Le SLFP-Police demande davantage de protection et d’assistance pour les policiers à la suite du discours des « ennemis de la police et de la démocratie ». Et ce, au lendemain du contrôle et de l’interpellation d’une femme portant le niqab à Molenbeek.

La police réclame davantage de protection et d’assistance

©Belga

« Des mesures d’urgence doivent être prises par le pouvoir exécutif et suivies par le pouvoir judiciaire » pour assurer la sécurité dans Bruxelles et son agglomération, indique le SLFP-Police dans un communiqué.

« Les policiers exécuteront alors ces décisions dans le respect des droits de chacun. Mais il est tout aussi urgent de s’intéresser à leur protection et leur assistance », ajoute-t-il en référence au discours de Sharia4Belgium, sans citer nommément ce groupuscule.

Un « défi à l’entendement »

Le SLFP-Police se dit par ailleurs « stupéfait » par l’ampleur prise par les faits. La décision du parquet de remettre en liberté la femme interpellée jeudi pour être entendue ultérieurement, après que celle-ci se fut rebellée et eut cassé le nez et deux dents d’une policière, « défie l’entendement », selon le syndicat.

« Avant même que le PV soit rédigé, l’auteure concernée est libérée.

(In)consciemment, on ne fait rien d’autre que décourager les policiers de faire leur travail », ajoute-t-il.

« Profil bas »

Quant à l’attitude choisie par le bourgmestre de Molenbeek, Philippe Moureaux, et le chef de corps de la police de Bruxelles-Ouest pour tenter de calmer les manifestants réunis jeudi soir devant le commissariat de la rue du Facteur, « imposant à la police un profil bas », le SLFP-Police la qualifie de « momentanément hypocrite ».

(D’après Belga)