La scission de BHV est votée

Rédaction en ligne

mardi 05 juin 2012, 11:58

Le premier volet de la sixième réforme de l'Etat a été voté. Sans surprise, la scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde a été rejetée par la N-VA et le Vlaams Belang.

La commission des Affaires institutionnelles du Sénat a approuvé mardi en fin de matinée la scission de l'arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde (BHV), premier volet de la sixième réforme de l'Etat soumis à la Haute assemblée.

Le texte a été approuvé par 12 voix pour, celles des sénateurs membres de la majorité papillon, appuyés par les écologistes francophones et flamands, et 5 contre, celles de l'opposition N-VA et Vlaams Belang.

Il prévoit la scission de l'arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde pour les élections à la Chambre et au parlement européen, un sujet qui empoisonnait les relations entre Flamands et francophones depuis des années.

La défunte province du Brabant sera redécoupée en trois arrondissements électoraux: le Brabant wallon, et le Brabant flamand, dans des limites territoriales conformes à celles des deux provinces, et Bruxelles, limitée au territoire des 19 communes qui en font partie.

Dans l'arrondissement du Brabant flamand, les électeurs des six communes à facilités linguistiques (Drogenbos, Crainhem, Linkebeek, Rhode-Saint-Genèse, Wemmel et Wezembeek-Oppem) seront réunis dans un même canton électoral, celui de Rhode-Saint-Genèse. Ils pourront voter soit pour une liste de la circonscription de Bruxelles, soit pour une liste du Brabant flamand.

La soixantaine d'amendements déposés par l'opposition nationaliste flamande longuement discutés lundi en commission ont, sans surprise, été rejetés par les huit partis partenaires de la réforme institutionnelle.

(avec Belga)