Demotte : « il faut avancer plus vite pour la réforme de l’État »

VERONIQUE LAMQUIN

vendredi 08 juin 2012, 18:45

Le ministre-président wallon est d’accord avec Kris Peeters : le fédéral doit mettre le turbo pour les transferts de compétences et la révision de la loi de financement. Et informer davantage les Régions.

Demotte : « il faut avancer plus vite pour la réforme de l’État »

©Belga

En marge d’une mission en Asie, le ministre-président wallon a répondu à nos questions. Est-il, comme le ministre-président flamand, en attente d’informations du fédéral au sujet de la réforme de l’État ? « Oui ! », répond en substance Rudy Demotte. « J’aimerais qu’on avance plus vite ! »

Le ministre-président wallon souhaite avancer sur deux fronts. D’une part, les paramètres budgétaires. » On doit voir clair, pour l’automne, sur ce qu’auront comme conséquences pour les Régions la révision de la loi de financement, les transferts de compétences », dit en substance Rudy Demotte.

Quant aux transferts de compétences, comme son homologue flamand, il insiste pour qu’ils soient tous votés avant les scrutins (régionaux et fédéraux) de 2014. Mais il doute que l’application concrète des transferts puisse être bouclée avant les élections. « D’autant que tous les partis n’ont pas le même calendrier, selon qu’ils sont dans la majorité ou dans l’opposition ».

Enfin, le ministre-président wallon a annoncé qu’il avait initié, avec Kris Peeters, une réflexion sur la meilleure articulation entre les plans de développement de la Wallonie et de la Flandre. Une démarche préparatoire au plan de relance qui doit, selon lui, « cibler certains secteurs », plutôt que d’intégrer une série de mesures linéaires.