Les Belges n'ont pas le moral

mardi 12 juin 2012, 07:25

Les jeunes, les femmes et les chômeurs sont les plus fragilisés. C'est ce qui ressort du thermomètre des Belges, de Solidaris, la RTBF et Le Soir. Le détails des groupes à risques dans Le Soir

La première enquête sur le bien-être psychologique de la population, menée à la demande de Solidaris, la RTBF et Le Soir auprès de Belges francophones, dresse un tableau noir du moral de la population. Les jeunes, les femmes et les chômeurs sont les plus fragilisés.

Un constat que les professionnels de la santé, sondés dans un deuxième volet de l'enquête, confirment, qu'ils soient généralistes, psychiatres ou psychologues. 8% avouent avoir déjà tenté de se suicider, 10% souffrent d'angoisse, d'anxiété ou de dépression, 57% ont besoin d'accompagnement psychologique, 45% craignent de tomber dans la pauvreté,... Le détail des chiffres et des groupes à risques dans Le Soir

Des chiffres qui soulignent que des décisions politiques urgentes s'imposent. "Vite, un ministre du bien-être et du bonheur !", l'édito de Ricardo Gutiérrez, qui vous répond dans le 11h02 ci-dessous : "Pourquoi les Belges sont-ils si déprimés ?