L'absentéisme dans l'enseignement est élevé mais stable

PIERRE BOUILLON

mercredi 13 juin 2012, 07:17

Interpellée mardi par le député Jean-Luc Crucke (MR), Marie-Dominique Simonet (CDH) a fait le point sur l'absentéisme (injustifié) des élèves dans l'enseignement obligatoire.

L'absentéisme dans l'enseignement est élevé mais stable

Au parlement, la ministre Simonet a souligné la « multitude de situations » pouvant expliquer une absence à l’école L’absentéisme touche surtout le Hainaut, Bruxelles et Liège © Alain Dewez

La Communauté française n'est saisie qu'au-delà d'un certain nombre de jours d'absence. Au fondamental, il faut qu'un élève atteigne 9 demi-jours d'absence injustifiée pour que l'école avertisse le Service de contrôle de l'obligation scolaire (Scos). Au secondaire, c'est 31 demi-jours.

En 2010-2011, le Scos a ouvert 7.465 dossiers au fondamental et 3.451 au secondaire. Au parlement de la Communauté, hier, Simonet a souligné que les chiffres sont stables d'une année à l'autre.

Lire la suite dans Le Soir