« Electrabel mafia » : « Un total manque de respect »

Rédaction en ligne

mercredi 27 juin 2012, 07:47

Electrabel a réagi à la campagne choc de Greenpeace qui accusait le groupe de « prendre Di Rupo en otage » et comparait son comportement à celui d'une mafia. Posez vos questions à Joan Condijuts, il vous répond à 11h02.

Greenpeace a lancé ce mardi une campagne controversée sur le nucléaire dans laquelle l'ONG accuse Electrabel de prendre Di Rupo en otage. Greenpeace accuse GDF Suez Electrabel de se façonner une « image verte », alors que le comportement du groupe industriel rappelle la mafia.

Muet jusqu'en fin d'après-midi, Electrabel a finalement réagi à la vidéo qui met en scène le Premier ministre menacé. « Tant le style que le choix des mots témoignent d'une démagogie jamais vue et d'un total manque de respect vis-à-vis du monde politique, de l'entreprise et des collaborateurs d'Electrabel. »

Plus tôt dans la journée, chez Ecolo, le porte-parole avait simplement expliqué : « Si j'avais été amené à faire ce genre de pub, je l'aurais faite autrement. L'humour trop décalé tue l'humour décalé ».

Joan Condijts, avec G.D, D.Z