Accord BHV critiqué : « La N-VA fait tout pour décrédibiliser l’accord »

Rédaction en ligne

mardi 03 juillet 2012, 16:47

Les nationalistes flamands ont critiqué la réforme de BHV judiciaire. « Une stratégie électorale visant surtout les partis flamands » explique Pierre Vercauteren, politologue à l’UCL-Mons.

Accord BHV critiqué : « La N-VA fait tout pour décrédibiliser l’accord »

Belga

La N-VA a dénoncé, sur base de chiffres récents fournis par le SPF Justice, les conséquences de la réforme de l’arrondissement judiciaire de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Selon les nationalistes, la réforme permettra de recruter du personnel francophone (magistrat, greffiers, secrétaires…) tandis que le personnel flamand se retrouvera en surnombre.

Une réaction qui n’étonne pas Pierre Vercauteren, politologue à l’UCL-Mons. « Dès le vote de la réforme, la N-VA s’est montrée très critique, estimant que les concessions faites aux Francophones étaient trop importantes. »

Aujourd’hui dans l’opposition, la NVA affine son accusation et se penche sur les modalités. « Le but étant de décrédibiliser les partis flamands et l’accord lui-même. En réalité, la N-VA est en campagne électorale » explique Pierre Vercauteren.

Quant à savoir si les magistrats néerlandophones risquent réellement leur place, le politologue relativise, « le statut des magistrats prévoit des garanties pour éviter ce genre de licenciement. » ce que le secrétaire d’État aux réformes institutionnelles, Verherstraeten avait déjà précisé en commission des Affaires institutionnelles du Sénat ce matin.

Anaïs Martinez (st.)