Peumans reste cohérent avec le discours de la N-VA

Rédaction en ligne

mercredi 11 juillet 2012, 14:15

Le politologue de l'Ulg, Pierre Verjans, estime que les déclarations de Jan Peumans sont cohérentes avec le discours de la NV-A. Il pointe notamment « l'oubli de Bruxelles ».

Jan Peumans a-t-il placé les idées de la NV-A dans sa déclaration d'amour à la Wallonie ? Si dans les lignes son discours semble être une véritable ode au sud du pays, Pierre Verjans, le politologue de l'Ulg, préfère interpréter les silences.

« Le fait de nier l'existence de la troisième région du pays, Bruxelles-Capitale, fait partie du déni institutionnel complet habituel de la NV-A. En cela, Jan Peumans n'est d'ailleurs pas loin du discours de Kris Peeters lorsque ce dernier parle en permanence de deux entités fédérées » explique Pierre Verjans.

Une vision du pays en parfait accord avec la ligne flamingante des années 70 et les fameuses 5 résolutions du Parlement flamand votées en 1999. En effet, on y parle d'un « État fédéral basé sur le principe de deux Régions, avec un statut spécifique pour Bruxelles et la Communauté germanophone », développe le politologue.

Jan Peumans a fait parvenir, au préalable, son discours de mercredi à Pierre Verjans pour être bien compris par la partie francophone du pays.« Il voulait, je pense, que l'impression de la main tendue soit convenablement interprétée par les Wallons. J'espère que ceux-ci n'auront plus en tête l'épisode de l'extension de l'aéroport de Bierset. En tant que bourgmestre de Riemst, sa commune s'était opposée à l'allongement de la piste », a rappelé le politologue.

Du côté des ministres-présidents tant au Nord qu'au Sud, l'accueil réservé à la proposition de Jan Peumans s'est voulu poli mais réservé.

Qui est Jan Peumans ?

Cet homme politique âgé de 58 ans est actuellement président du parlement flamand. L'homme est actif depuis 28 ans sur le terrain local. De 1983 à 1994, il a été échevin de la commune limbourgeoise de Riemst, contiguë à la province de Liège, avant d'en être le bourgmestre de 1995 à 2006. Il a également été le chef de cabinet du ministre VU Johan Sauwens de 1988 à 1991.

Depuis 2004, M. Peumans siège au parlement flamand où il s'est révélé comme un boulimique de travail et un défenseur ardent de la transparence parlementaire.

Il s'est notamment illustré dans les dossiers de mobilité et d'infrastructures.

Il a d'ailleurs été le président de la Fondation flamande d'étude du trafic.

L'opposition menée par M. Peumans contre les vols de nuit à Bierset a fait parler de lui de l'autre côté de la frontière linguistique. Au mois de mai, en tant que premier échevin de Riemst, il a été l'un des instigateurs de l'action en référé introduite par la commune contre l'aéroport liégeois.

APS (avec Belga)