BHV  : « On donne des droits supplémentaires aux francophones »

MAILYS CHARLIER

vendredi 13 juillet 2012, 09:53

Au lendemain de l'adoption par le Sénat du projet de loi sur la scission de BHV, Francis Delpérée a estimé, sur les ondes de La Première, que c'était une victoire francophone.

BHV  : « On donne des droits supplémentaires aux francophones »

©Belga

Invité de Matin Première, Francis Delpérée n'avait pas sa langue dans sa poche ce vendredi matin. Le sénateur cdH se disait satisfait du projet de loi voté au Sénat.

Pour lui, les francophones sont gagnants. « Le BHV judiciaire n'est pas scindé ; simplement, il y aura la possibilité pour les francophones de la périphérie de se présenter devant deux tribunaux », explique-t-il. « Les six communes à facilités n'ont jamais été aussi proches de Bruxelles ! C'est une solution de liberté, de responsabilité et de confidentialité, puisque le choix se fait dans l'isoloir », ajoute-t-il sur les ondes de La Première. Les francophones de ces communes-là pourront donc choisir de voter avec les néerlandophones ou avec les Bruxellois.

Et lorsqu'Olivier Maingain affirme que l'accord voté est une étape vers le confédéralisme, Francis Delpérée hausse le ton. « On ne retire de droits à personne ! », clame-t-il. « On donne des droits supplémentaires aux francophones, qui pourront passer devant un tribunal francophone, c'est un gain ! »

Enfilant ses habits académiques, le sénateur rassure : « Je suis professeur ! Je ne fais peut-être plus passer d'examens mais tout de même… » Et d'enchaîner : « Le confédéralisme n'existe pas. Cet État sera plus fédéral qu'il ne l'est aujourd'hui ». Pour lui, les répercussions sur la vie des citoyens seront positives.