La libération de Farid Bamouhammad est recommandée

MARC METDEPENNINGEN

samedi 14 juillet 2012, 18:26

Le détenu le plus célèbre du pays est la cible de plaintes des syndicats qui l'estiment « ingérable ». Les rapports dressés par les dernières prisons de Farid Bamouhammad démentent cette réputation.

La libération de Farid Bamouhammad est recommandée

DR

Le détenu le plus célèbre du pays (à l'exception de Marc Dutroux), Farid Bamouhammad, 45 ans, fait l'objet depuis des années d'une hargne des syndicats qui entrent très souvent en grève dans les établissements où il est accueilli. Louvain-Centrale vient de terminer une grève pour exiger son départ . Andenne, qui doit l'accueillir lundi, a déjà annoncé qu'un préavis de grève serait déposé s'il n'a pas été transféré vers Namur le 9 septembre. Namur avait mené en 2009 une action de grève de 15 jours pour obtenir son déplacement.

Qui est Farid-le-Fou ?

Ce détenu de quarante-cinq ans, d'origine française, doit purger de lourdes peines jusqu'en 2026, notamment pour avoir pris en otage sa propre famille dans un fast-food de Drogenbos. Il est réputé nerveux et menaçant, et sa présence a suscité des grèves dans les prisons belges. Il a été transferé de nombreuses fois à travers les prisons de Belgique.

Farid Bamouhammad bénéficie pourtant de rapports très favorables de la part des directeurs de prison. Le dernier rapport en date, dont nous avons eu connaissance dressé par la directrice-adjointe de la prison de Louvain-Centrale indique ainsi : « Nous avons découvert un autre Farod Bamouhammad », louant ses efforts de réinsertion et constatant que sa « réputation le précédait ».

Surnommé « Farid-le-Fou », ce détenu atypique avait eu le tort de déposer plainte contre 4 gardiens de la prison d'Ittre qu'il accusait de tortures. Plus étonnant : les directeurs de la prison de Jamioulx ont recommandé l'octroi du bénéfice d'un bracelet électronique et de congés pénitentiaires, ce qui contredit les proclamations des syndicats qui le jugent « dangereux et ingérable ».