Le béton de Tihange 2 dégradé en profondeur

MICHEL DE MUELENAERE

samedi 01 septembre 2012, 10:36

Le réacteur de la centrale nucléaire Tihange 2 a des problèmes de béton. Le réacteur étant éteint, aucun problème de sécurité n’est à signaler.

Le béton de Tihange 2 dégradé en profondeur

©Elodie Ledure – Le Soir

Une tuile de plus pour la centrale nucléaire de Tihange 2. Mis à l’arrêt pour un examen approfondi de sa cuve, le réacteur a désormais un problème de béton. L’enceinte de confinement en béton armé qui protège la cuve des agressions extérieures comme les chutes d’avion présente des signes d’effritement avancés.

Le phénomène, constaté il y a plus d’un an, est clairement plus grave que prévu. D’une dégradation sur moins de 10 centimètres, on est désormais passé à un effritement qui pourrait atteindre 30 cm de profondeur.

« Les carottages effectués sur cette profondeur sont en cours d’analyse », indique le porte-parole de la centrale. Plusieurs membres de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) se sont rendus sur place à Tihange, jeudi après-midi pour en apprendre davantage.

L’érosion, a appris Le Soir, serait due à un nouveau phénomène, une « réaction alcali-silice ». Ce dernier pourrait mener à un affaiblissement du confinement.

« C’est un peu curieux et préoccupant, indique un contrôleur. Mais à ce stade on manque d’informations. Electrabel doit en tout cas démontrer que c’est inoffensif et que l’on peut maîtriser le phénomène. Et il faudra vérifier si les autres bâtiments ne sont pas concernés ».

En terme de sécurité, pas de danger. Le réacteur est éteint et vidé de son combustible. Et sous la première enceinte, s’en trouve une deuxième, également épaisse de 80 cm, faite en béton précontraint lardé de câbles.

Reste que l’exploitant de la centrale se serait bien passé de ce nouveau tracas.