Taxe sur les plus-values : « Trop tôt pour en parler »

Rédaction en ligne

mercredi 12 septembre 2012, 16:41

« Ce n'est pas dans le programme du gouvernement et le PS entend respecter cet accord », dit-on au siège socialiste suite aux déclarations de Van Quickenborne.

Taxe sur les plus-values : « Trop tôt pour en parler »

DR

Ce mercredi, La Libre avait fait écho des pistes envisagées par le PS qui pourraient être abordées lors des débats sur la confection du budget 2013. En point de mire, la fin de l'exonération des plus-values sur actions pour les personnes physiques. Des annonces qui ont fait bondir Vincent Van Quickenborne : « Lors de la formation du gouvernement, nous nous sommes accordés sur ce que nous allions faire et, surtout, sur ce que nous n'allions pas faire. La taxation des plus-values sur actions avait été écartée », a rappelé le vice-Premier.

Le PS a précisé qu'il était trop tôt pour affirmer que ce sont bien ces propositions qui seront mises sur la table lors de la confection du budget 2013. « Les négociations budgétaires n'ont pas débuté, les données financières pour le pays ne sont pas encore connues, il est donc trop tôt pour déterminer ce que nous mettrons précisément sur la table », explique-t-on au siège socialiste.

Pour rappel, l'accord de gouvernement prévoit la taxation des plus-values sur actions pour ce qui concerne les sociétés, mais pas celles sur les personnes physiques. « Ce n'est pas dans l'accord du gouvernement à ce stade, même si c'est dans le programme du parti », mais précise-t-on, le PS entend « être loyal » et respecter cet accord.

David Coppi, avec G.D