Vande Lanotte accuse De Wever de vouloir changer de partenaires

Rédaction en ligne

vendredi 08 octobre 2010, 07:19

L’ancien homme fort des socialistes flamands, Johan Vande Lanotte, a vertement critiqué mardi soir le président de la N-VA, Bart De Wever, pour avoir décidé lundi la fin des pourparlers à sept sur la formation d’un nouveau gouvernement fédéral, l’accusant de vouloir ramener les libéraux à la table des négociations.

Selon M. Vande Lanotte, un ancien ministre et président du SP.A, les démarches du parti nationaliste flamand N-VA ont été « trop mises en scène » au cours des derniers jours.

« D’abord un ultimatum, ensuite un bureau du parti et une conférence de presse, et cela sans la moindre concertation avec les autres partis flamands », a-t-il dit.

« Je n’ose espérer » que la N-VA de M. De Wever « ne veuille pas de solution » à la crise actuelle, a-t-il ajouté, en soulignant que plusieurs partis – le SP.A, le CD&V et Ecolo-Groen ! – avaient formulé lors des négociations des propositions concrètes en matière de responsabilité financière des entités fédérées. Le CDH était aussi disposé à en parler, a noté M. Vande Lanotte.

(Belga)