Herman Van Rompuy espère un retour rapide aux négociations

Rédaction en ligne

mardi 22 novembre 2011, 22:48

Le président du Conseil européen a rappelé que la Belgique devait présenter un déficit budgétaire sous les 3 % « le plus rapidement possible ». Il a dit espérer que les négociateurs « se reprendront très vite. »

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a dit mardi espérer que les négociations pour la formation d’un gouvernement reprendront très vite parce que la Belgique doit présenter un déficit budgétaire sous les 3 % « le plus rapidement possible ». Il s’exprimait en marge d’une conférence à l’Université d’Hasselt. Il a aussi rappelé les « circonstances auxquelles on peut faire appel » face aux sanctions qui pourraient être imposées en cas d’absence d’accord sur le budget dans les temps.

Herman Van Rompuy a fait part aux étudiants mardi soir de l’importance de la construction européenne. Il a insisté sur les obstacles auxquels l’Union européenne est aujourd’hui confrontée et a salué les dirigeants européens « qui ont le courage d’aller à contre-courant et de prendre les mesures impopulaires qui sont nécessaires. » En ce qui concerne la situation politique belge, M. Van Rompuy espère que les négociateurs « se reprendront très vite ». Il estime qu’un accord est encore possible.

Pourtant, l’impasse au niveau fédéral semble actuellement totale, ce qui fait craindre que la Belgique ne puisse échapper aux sanctions européennes. Herman Van Rompuy a toutefois tenu à nuancer la situation : selon lui, il y a des circonstances particulières qui peuvent être invoquées en pareil cas. L’ancien Premier ministre a, dans tous les cas, toujours confiance dans les partis autour de la table des négociations.

(Belga)