Di Rupo à la CGSP : « Vous conduisez les citoyens vers l’abîme »

Rédaction en ligne

dimanche 15 janvier 2012, 16:56

Des militants CGSP se sont invités à la réception de nouvel an donnée à Mons par Elio Di Rupo en tant que bourgmestre de la ville. Ils ont distribué des tracts dans lesquels ils protestent contre « les mesures antisociales du gouvernement ».

Di Rupo à la CGSP : « Vous conduisez les citoyens vers l’abîme »

©Bruno Dalimonte – Le Soir

Le Premier ministre a qualifié leur critique d’excessive et leur a reproché de conduire les citoyens vers l’abîme. Elio Di Rupo a reçu les militants en marge de l’événement. Il leur a dit qu’il les comprenait mais a rejeté les critiques sur les concessions que le PS aurait faites pendant les négociations du gouvernement. « Je ne peux accepter ce point de vue. Nous avons mis 18 mois pour former un gouvernement parce que nous voulions éviter l’éclatement du pays », a-t-il dit.

Il a ajouté, s’adressant aux syndicalistes : « Il est scandaleux de penser que les socialistes ont cédé. Penser cela, c’est créer une dégradation du climat au sein de la gauche. À force de dire des choses excessives, vous conduisez les citoyens vers l’abîme. Le PS a réussi à former un gouvernement et nous travaillons dans un pays qui est encore debout. Au Nord de la Belgique, il y a une sensibilité différente par rapport au Sud. Le Nord représente 60 % de la population du pays et il est solidaire des 3,2 millions de Wallons à hauteur de 7 milliards d’euros par an pour, entre autres, la sécurité sociale, l’accès aux soins de santé, un budget que chaque Wallon aurait dû assumer en cas d’éclatement » leur a dit M. Di Rupo en soulignant qu’il restait une marge de manœuvre dans les négociations des modalités d’application des mesures du gouvernement.

(D’après Belga)