Demotte souligne « l'avenir commun » de la Wallonie et de Bruxelles

Rédaction en ligne

dimanche 22 janvier 2012, 17:03

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles a profité des vœux du PS bruxellois pour réaffirmer les intérêts culturels et économiques entre les deux Régions.

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte (PS), a réaffirmé dimanche, à l'occasion des vœux du PS bruxellois, l'intérêt d'un avenir commun entre Bruxellois et Wallons ainsi que les liens unissant les trois régions du pays.

Les derniers jours ont été marqués par les débats et réactions politiques aux propos du ministre wallon Jean-Claude Marcourt (PS), appelant à « déconstruire puis reconstruire » la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ces propos ont fait resurgir – au PS en particulier – le débat entre régionalistes et communautaristes, alors que se profilent d'importants transferts de compétences dans le cadre de la sixième réforme de l'Etat.

A l'occasion des vœux du PS bruxellois, dimanche au théâtre Le Vaudeville à Bruxelles, le président de la fédération bruxelloise du PS, Rudi Vervoort, a donc délaissé l'allocution qu'il avait programmée sur les prochaines élections communales pour souligner le « destin commun » aux Bruxellois et Wallons.

Invité à son tour à s'exprimer, Rudy Demotte a réaffirmé lui aussi cet « avenir commun ». Passant au néerlandais, il a souligné que cette action régionale n'était pas dirigée « contre les Flamands, mais se bâtissait avec eux ».

Les intérêts sont tant culturels qu'économiques. « Nous sommes fiers de notre côté bigarré culturellement. Au plan économique, les défis majeurs qui nous attendent doivent envisager la collaboration entre le Plan Marshall wallon, le plan de développement bruxellois et Vlaanderen in Actie », a souligné Demotte.

Ces propos amènes ont été suivis d'une « Déclaration d'humour » de l'artiste Bruno Coppens.

(belga)