Di Rupo hésite à apporter son soutien à Hollande

DAVID COPPI

mardi 03 avril 2012, 08:48

Tiraillé entre son poste de Premier ministre et son engagement socialiste, Elio Di Rupo hésite à se rendre au grand meeting de François Hollande à Lille ce 17 avril. Chattez avec le député MR Denis Ducarme de 11h15 à 12h

Di Rupo hésite à apporter son soutien à Hollande

DR

Elio Di Rupo se rendra-t-il au grand meeting de François Hollande à Lille le 17 avril prochain, à quelques jours du premier tour de la présidentielle ? Invité, le responsable socialiste en a envie. Le Premier ministre, lui, hésite. Elio Di Rupo n'a pas tranché. Et pour cause : dans la majorité, c'est par avance l'hallali.

Plus d’informations dans Le Soir

Notre dossier dans Le Soir en PDF

Voir Elio Di Rupo se produire auprès du candidat socialiste à l'élection présidentielle française, ce serait, pour certains, une faute politique : il pilote une majorité gouvernementale de six partis, allant de la gauche à la droite du spectre politique belge, et à ce titre, dans cette fonction, il devrait, dit-on, rester « au-dessus de la mêlée ». Autrement dit, s'abstenir de faire de la politique. Un beau débat. Cela, en plus du devoir de réserve auquel on veut le cantonner : quid en effet des conséquences sur les relations entre la Belgique et la France si demain Nicolas Sarkozy devait rester à l'Elysée, alors que le chef du gouvernement avait soutenu publiquement, en meeting, François Hollande ?

Dans « Le Soir » du jour, le député libéral francophone Denis Ducarme « conseille » à Elio Di Rupo de rester au pays…