Elio Di Rupo snobe l’Airbus belge

BERNARD DEMONTY

vendredi 18 mai 2012, 14:22

Le Premier ministre, Elio Di Rupo, ne se rendra pas à Chicago samedi dans le même appareil que ses collègues Pieter De Crem, ministre de la Défense et Didier Reynders, ministre des Affaires étrangères. Il partira seul, vendredi, à bord d’un avion de ligne.

Elio Di Rupo snobe l’Airbus belge

Le Premier ministre voyagera à bord d’un vol commercial, « pour des raisons de confort et de santé », indique son cabinet © Belga

Les trois membres du gouvernement se rendent au sommet de l’Otan, qui se tiendra dimanche à Chicago. Le Premier ministre partira donc vendredi, à bord d’un avion de ligne. Didier Reynders, Pieter De Crem, ainsi que leurs staffs et celui du Premier ministre, prendront samedi l’Airbus A330 de la Défense nationale, affrété par les Affaires étrangères, accompagnés d’une trentaine de journalistes.

Le « solo » du Premier ministre en étonne plus d’un. Un cabinet parle de bisbille entre le Premier ministre et les Affaires étrangères, Elio Di Rupo ayant voulu imposer son organisation, alors que les Affaires étrangères auraient préféré s’occuper de tout. Du coup, le Premier serait parti seul.

D’autres voient plutôt dans cette attitude une manifestation du « style présidentiel » d’Elio Di Rupo, qui entendrait se démarquer de ses collègues, et voyager à l’écart de la délégation, quitte à exposer une dépense publique supplémentaire.

« Elucubrations !, répond le porte-parole du Premier ministre. Le Premier ministre a préféré prendre un avion de ligne pour des raisons de confort et de santé. Et il le fera encore pour d’autres déplacements. » Même explication au cabinet de Didier Reynders.

Dans un autre cabinet, on s’étonne de l’argument de confort, l’Airbus A330 belge partant à moitié vide.

L’entourage du Premier ministre ajoute, lui, qu’Elio Di Rupo veut aussi économiser ses forces avant une semaine chargée, marquée par le sommet européen qui se tient, à Bruxelles, mercredi.