Grand baromètre : les partis traditionnels en baisse

PIERRE BOUILLON

dimanche 10 juin 2012, 19:01

Les partis traditionnels sont en mauvaise posture : telle est la principale leçon qui émerge de notre Grand baromètres politique, réalisé par Ipsos pour le compte du Soir et de RTL-TVi. Notre cahier spécial dans Le Soir en PDF

Grand baromètre : les partis traditionnels en baisse

©belga

En Wallonie : les quatre formations traditionnelles (PS, MR, CDH, Ecolo) faiblissent par rapport à notre baromètre du mois de mars. Et tout ce qui est perdu file chez les petits partis (PTB, RWF etc.) Ceux-ci, ensemble, réunissaient 13,3 % des suffrages aux élections fédérales de juin 2010. Ils récolent désormais 22,6 % des intentions de vote, soit plus d'un électeur sur cinq.

Elio Di Rupo, Guy Verhofstadt et Joëlle Milquet restent les trois personnalités les plus populaires en Wallonie

A Bruxelles, le PS, Ecolo et le CDH continuent à s'essouffler. Même privé du FDF, le MR, en hausse, réussit à faire jeu égal avec le Parti socialiste. Le FDF est en progression. Comme au sondage précédent, MR et FDF récolteraient davantage de voix séparément qu'ensemble.

Comme en Wallonie, Elio Di Rupo, Guy Verhofstadt et Joëlle Milquet sont les trois personnalités les plus populaires à Bruxelles.

En Flandre, la N-VA est légèrement en recul par rapport au sondage de mars dernier, mais avec 36,6 % des intentions de vote, le parti nationaliste continue d'évoluer très loin devant les autres. Et son leader, Bart de Wever, est plus populaire que jamais.