Moins d'étrangers inscrits pour voter aux communales

RICARDO GUTIERREZ

lundi 26 mars 2012, 19:05

Les prochaines élections d'octobre 2012 ne semblent pas encore susciter l'intérêt des électeurs étrangers potentiels. Il y a moins d'inscrits qu'en 2006. Tous les chiffres commune par commune

Moins d'étrangers inscrits pour voter aux communales

DR

Les premières statistiques provisoires d'inscriptions aux élections communales, détaillées par communes, ont été publiées sur le site du SPF Intérieur. Elles seront définitives au 1er août.

Les électeurs non Belges admis en 2000 ou en 2006 restent inscrits pour les élections suivantes, notamment celles du 14 octobre 2012, pourtant les chiffres provisoires sont en baisse… Actuellement, sur 800.337 étrangers admissibles, l'Intérieur recense 98.950 inscrits (12 %). On peut comparer ces chiffres avec ceux des années précédentes. En 2006, par exemple, sur 638.495 étrangers admissibles, 128.038 s'étaient inscrits (20 %).

Taux d'adhésion le plus élevé en Wallonie

Dans l'état actuel des inscriptions, c'est Wallonie que l'on enregistre le taux d'adhésion le plus élevé : 21 % des admissibles, soit plus de deux fois plus qu'en région bruxelloise (9 %) et trois fois plus qu'en Flandre (7 %).

Dans les villes, c'est Mons qui affiche le taux le plus élevé (18 % d'inscrits), loin devant Gand (4 %), par exemple.

En 2006, déjà, la Wallonie s'était distinguée par des taux d'inscription nettement supérieurs, notamment chez les non-Européens, invités à voter pour la première fois. Trente-quatre communes wallonnes avaient dépassé le cap des 50 % d'électeurs admissibles inscrits.

700.000 étrangers pas encore inscrits

Les 700.000 étrangers qui ne sont pas encore inscrits dans les registres électoraux ont jusqu'au 31 juillet pour remplir le formulaire d'inscription et l'adresser à leur commune. Principales communautés concernées : les Italiens (156.000 ressortissants de 18 ans et plus, au total), devant les Français (ils sont 120.000), les Hollandais (au nombre de 107.000), les Marocains (70.000), les Espagnols (autour de 40.000), les Polonais (environ 34.000), les Turcs (34.000 également), et les Allemands (32.000).