Laurette Onkelinx emmène la liste PS de Schaerbeek

FABRICE VOOGT

mercredi 13 juin 2012, 17:13

L’Assemblée générale de section PS de Schaerbeek a approuvé avec plus de 90 % des voix la liste proposée par le comité exécutif.

Laurette Onkelinx emmène la liste PS de Schaerbeek

© Belga

Laurette Onkelinx sera, comme prévu, tête de liste.

Le président de la section socialiste à Schaerbeek, Yves Goldstein, occupe la deuxième place sur une liste commune PS-sp.a, qui compte en tout 47 candidats. Il est suivi par Catherine Moureaux, la députée bruxelloise et fille du bourgmestre de Molenbeek Philippe Moureaux.

Michel Janson, le porte-parole de la campagne au Benelux du président français François Hollande, est 26e, avec à ses côtés Patricia Grillo, également mobilisée pour les élections françaises. Anna Colombo, la secrétaire-générale du groupe socialiste au parlement européen est 15e.

On trouve également, parmi d’autres, le député socialiste bruxellois Emin Özkara (4e), l’ancien échevin Jean-Pierre Van Gorp (6e), la chef de cabinet du bourgmestre de Saint-Josse Jamila Sanahy (7e), les conseillers communaux Abdelkrim Ayad (14e), Halis Kokten (18e), Tulay Nalbant (25) et le boxeur Jamel Bahki.

Lors de la conférence de presse du PS de Schaerbeek, Laurette Onkelinx a déclaré : « Je suis une chef de file du PS heureuse du travail accompli en 6 ans. Le programme du parti a été voté à l’unanimité. Le thème principal est celui de la jeunesse ». « On s’est engagé sur une liste et un programme, nous n’avons pas signé avec un parti », a-t-elle également précisé.« Tout sera à nouveau ouvert le 14 octobre au soir. »

« Schaerbeek en mieux ! »

Sous le slogan « Schaerbeek en mieux ! », le PS veut, avant tout, défendre un enseignement de qualité, l’emploi des jeunes, l’autonomie des personnes âgées et les infrastructures pour les handicapés. Il veut aussi augmenter la propreté et la sécurité par un service de proximité amplifié.

Parmi les grands projets de développement souhaités, les socialistes soutiennent la médiacité à Reyers, le musée du train pour stimuler l’offre touristique et la création d’un centre de formation et d’accueil pour les indépendants et petites entreprises. Ils souhaitent une refonte du plan de mobilité qui s’accompagnerait de l’implantation du métro. Pour rendre son statut d’espace public à la place Meiser, ils préconisent un tunnel pour les trams et voitures.

Laurette Onkelinx a aussi tenu à préciser que son parti n’avait pas signé avec un parti : « Tout sera à nouveau ouvert le 14 octobre au soir ».