Linkebeek : le FDF et le MR sur deux listes différentes ?

Rédaction en ligne

vendredi 14 septembre 2012, 23:50

À 24 heures du dépôt des listes électorales, rififi entre le MR et le FDF. Les libéraux menacent le FDF de présenter leur propre liste aux élections communales.

Linkebeek : le FDF et le MR sur deux listes différentes ?

Damien Thiery, le bourgmestre FDF non-nommé de Linkebeek, (Belga)

Le MR présentera une liste propre à Linkebeek, a annoncé vendredi soir la présidente des libéraux de la périphérie, Sophie Stone-Wilmès. Dans un communiqué, elle explique cette décision par le fait que le FDF de Linkebeek aurait rompu l'accord avec le MR à 24 heures du dépôt des listes.

Les candidats MR sur la liste du bourgmestre de Linkebeek « ont été exclus, brutalement vendredi soir », explique Mme Stone-Wilmès, selon laquelle plusieurs candidats MR se seraient vus refuser, vendredi, de signer leur acte de candidature.

L'éviction d'un candidat FDF de liste électorale à Overijse serait à l'origine de cette discorde. « Prendre pour prétexte la composition d'une liste électorale à Overijse pour se débarrasser du MR à Linkebeek à 24 heures du dépôt des listes est interpellant. On ne peut que conclure, à la vue de la séquence des événements et à la nature du prétexte, que c'est un acte prémédité », souligne le MR.

Contacté par Belga, le bourgmestre de Linkebeek non-nommé, Damien Thiery (FDF), a indiqué qu'il n'avait en aucun cas l'intention de « virer des candidats MR ». Il considère cette communication du MR comme une manière de semer la discorde à Linkebeek.

De son côté, l'échevin MR Paul Sedyn s'est étonné de cette prise de position du MR. Il a indiqué vouloir continuer dans le même sens avec Damien Thierry car, pour lui, « les francophones de la périphérie doivent rester ensemble peu importe les querelles internes ». « M. Sedyn est le seul des élus MR à ne pas avoir été signer sa candidature aujourd'hui. Il n'a donc été empêché de la signer », précise Mme Stone-Wilmès.

Si le MR dépose une liste ce week-end, Linkebeek sera la seule commune à facilités de la périphérie bruxelloise, dans laquelle les candidats francophones se présenteront sur deux listes différentes le 14 octobre. À Crainhem, où planait une menace identique, les différents partis francophones sont finalement parvenus cette semaine à un accord pour la présentation d'une liste unique.

(Belga)