Le nombre de panneaux solaires explose

Rédaction en ligne

vendredi 23 juillet 2010, 11:36

Le nombre d'installations de panneaux photovoltaïques a plus que doublé en Wallonie au cours des onze derniers mois, passant de 7.332 à 16.856 unités, en dépit de la réduction des primes. Par Joan Condijts

Le nombre de panneaux solaires explose

Le Soir (Alain Dewez)

En octobre 2009, la volte-face avait grassement nourri les quolibets à l'égard des écologistes : la composante verte du gouvernement wallon – qui sera imitée quelques jours plus tard par son homologue bruxellois – annonçait le rabotage des primes octroyées pour l'installation de panneaux photovoltaïques (qui convertissent l'énergie thermique en électricité).

16.856 installations en Wallonie en 11 moisL

Les statistiques de la Cwape reprennent en fait toutes les unités dites « de production décentralisée » (d'électricité) de maximum 10 KVA (kilovolts-ampères), une catégorie qui regroupe la plupart des unités de production domestiques et dans laquelle se retrouvent, par exemple, les petites unités éoliennes ou hydrauliques. Les installations photovoltaïques représentent cependant plus de 99 % de cette production décentralisée. À noter : ces statistiques ne reprennent donc pas les grandes unités photovoltaïques.

Jean-Marc Nollet (Ecolo), ministre wallon de l'Energie, flinguait ces « panneaux solaires » qui miroitaient sur tant de toits du sud du royaume. Un comble qui n'était qu'apparent : comme l'indique une étude réalisée par Nature et Progrès, « un euro investi dans l'isolation d'un mur est six fois plus efficace d'un point de vue énergétique que s'il est investi dans un panneau photovoltaïque ».

La décision gouvernementale et la publicité qui l'entoura, auront paradoxalement été les meilleurs promoteurs des panneaux photovoltaïques : selon les dernières données de la Commission wallonne pour l'énergie (Cwape), entre août 2009 et juin 2010, soit au cours des onze derniers mois, le nombre d'installations de panneaux a plus que doublé en Wallonie, passant de 7.332 à 16.856 unités.

« Fin 2009, nous avons assisté à une véritable explosion des demandes car la fin du régime de primes avait été annoncée. Finalement, le régime a été prolongé de deux mois jusqu'à fin février. Il y a donc eu une véritable accélération pour rentrer les dossiers à temps », explique Olivier Squilbin, directeur de la promotion des énergies renouvelables de la Cwape.

Après février, la demande s'est écroulée. « Il y a eu un vrai contrecoup mais ces dernières semaines, on revient à des niveaux de croisière d'avant le boom de fin d'année. Les demandes reprennent car, même sans les primes, cela reste très intéressant : les prix des installations ont chuté et un nouveau mécanisme permet de compenser la disparition de la prime », note le directeur wallon.

Les ménages qui installent des panneaux photovoltaïques peuvent demander l'octroi anticipé de l'équivalent de deux années de « certificats verts » – une sorte de prime octroyée aux producteurs d'énergie renouvelable : lesdits certificats leur sont offerts en fonction de leur production et sont revendus sur un marché ad hoc. Autrement dit, la prime a disparu mais l'octroi anticipé de certificats verts permet d'adoucir la facture de l'installation des panneaux.

Globalement, l'énergie solaire a fortement progressé en Wallonie : en vingt mois, le nombre d'installations est passé de 2.274 à près de 17.000 unités – à Bruxelles, selon le régulateur régional (Brugel), quelque 1.467 installations photovoltaïques étaient en service le 31 décembre dernier. Le parc de production wallon représente aujourd'hui près de 64 mégawatts (la production belge avoisine les 16.000 mégawatts). Et l'installation moyenne développe une puissance de 3,7 kilowatts.

Joan Condijts