Le titre Dexia suspendu jusqu’à lundi

Rédaction en ligne

jeudi 06 octobre 2011, 20:15

Le titre de la banque franco-belge, coté à Paris et à Bruxelles, a été suspendu jeudi après-midi, à la demande du régulateur belge.

Le titre Dexia suspendu jusqu’à lundi

Belga

Le titre a été suspendu à la demande du régulateur peu avant 16h00. A 15H54, dernier cours disponible, le titre perdait 17,24 % à 0,85 euro.

Plusieurs raisons ont conduit l’autorité des marchés et services financiers, la FSMA, à suspendre la valeur et ce « jusqu’au lundi 10 octobre au matin ».

Il s’agit « de la très grande volatilité du titre à la suite de l’annonce de l’entrée en négociations exclusives pour la cession de Dexia Banque Internationale à Luxembourg, de la convocation d’un conseil d’administration ce samedi 8 octobre et de multiples informations contradictoires circulant sur le groupe ».

Un investisseur international est « prêt à reprendre la branche luxembourgeoise » de Dexia, Dexia BIL, présente dans la banque de détail et la gestion d’actifs, a annoncé jeudi le ministre luxembourgeois des Finances, Luc Frieden.

Selon L’Echo et De Tijd, il s’agirait du fonds souverain du Qatar et la transaction aurait été fixée à 900 millions d’euros, « la BIL ayant été toilettée de tous ses actifs toxiques ».

Alors que l’option d’une nationalisation de la branche belge de Dexia a été évoquée par plusieurs médias, la banque a par ailleurs indiqué dans la journée n’avoir été informée d’aucune décision sur son avenir en Belgique et a précisé qu’une réunion de son conseil d’administration se tiendrait samedi.

Concernant la partie collectivités locales, essentiellement en France, la piste la plus probable passe par la Caisse des dépôts (CDC) et la Banque Postale, qui se substitueraient à Dexia pour prêter aux collectivités.

(afp, belga)