Les Bourses européennes rassurées par une émission italienne

Rédaction en ligne

mardi 29 novembre 2011, 13:39

Les Bourses européennes qui avaient démarré la journée sur un léger repli, après une séance euphorique lundi, sont reparties à la hausse à la mi-journée, rassurées par une émission italienne dans l’attente d’une réunion des ministres des Finances de la zone euro.

Les Bourses européennes rassurées par une émission italienne

AFP

Vers 13H15 Paris gagnait 0,34 %, Londres de 0,39 %, Francfort de 0,68 %, Madrid 0,28 % et Milan 0,50 %. Bruxelles perdait toutefois 0,39 %.

L’Italie est parvenue mardi à émettre 7,5 milliards d’euros d’obligations à échéance 2014, 2020 et 2022, un montant dans le haut de la fourchette de 5 à 8 milliards d’euros qui était visée. Malgré des taux en forte hausse (entre 7 % et près de 8 %, selon les échéances), les investisseurs étaient au rendez-vous.

« C’est le signe que le marché obligataire est de nouveau recherché, et cela a rassuré le marché », malgré de nouveaux taux d’intérêt record, a commenté pour l’AFP l’analyste Christian Schmidt de la banque Helaba, à Francfort. « C’est une bonne nouvelle et cela a permis de donner un coup de fouet au marché », a également souligné Yves Marçais vendeur d’actions chez Global Equities.

le « AAA » français menacé ?

La situation n’en reste pas moins fragile, tant les perspectives continuent d’être assombries par les agences de notation. Ainsi, Standard and Poor’s pourrait placer dans les prochains jours la note « AAA » de la France sous perspective négative, selon le journal la Tribune. Et Fitch a aussi indiqué envisager d’abaisser la note attribuée à la dette des Etats-Unis, en faisant passer sa perspective de « stable » à « négative ».

Les regards sont donc désormais braqués sur la réunion, prévue à 17H00, des ministres des Finances de la zone euro. « Les opérateurs espèrent la mise au point d’un plan clair qui résoudra la crise d’endettement européenne », a expliqué Hiroichi Nishi, courtier chez SMBC Nikko Securities, cité par Dow Jones Newswires. « Nous n’espérons pas de recette miracle mais des avancées significatives dans ce long périple vers une sortie de crise », ont également affirmé les analystes du Crédit Mutuel-CIC.

Lundi, les places européennes avaient fortement rebondi, grâce aux rumeurs d’un assouplissement de la position de l’Allemagne sur le rôle de la Banque centrale européenne (BCE) ou encore d’un plan d’aide à l’Italie.

Dans leur sillage, la Bourse de New York a également fini en forte ascension (+2,59 % pour le Dow Jones et +3,52 % pour le Nasdaq) et mardi matin, Tokyo a pris le relais avec une progression de 2,30 %.

L’euro continuait pour sa part à gagner un peu de terrain face au dollar mardi, toujours porté par un certain optimisme entourant la réunion des ministres des Finances.

(afp)