Les Bourses européennes poursuivent leur chute

Rédaction en ligne

lundi 23 avril 2012, 20:56

La Bourse de Bruxelles clôture avec une baisse de 2,44 %. Même tendance sur le marché européen. L'arrivée en tête du socialiste Hollande au premier tour de la présidentielle française et la démission du Premier néerlandais sèment le doute. L'évolution des Bourses

Les Bourses européennes poursuivent leur chute

© AFP

Les Bourses européennes clôturent toutes dans le rouge ce lundi soir. Entre les résultats du premier tour de la présidentielle française, la chute du gouvernement aux Pays-Bas et de mauvais indicateurs économiques, les craintes de voir repartir de plus belle la crise de la dette dans la zone euro ont fait sérieusement chuter les Bourses européennes. Le succès du candidat PS François Hollande au premier tour de la présidentielle française sème le doute. « C'était attendu, mais cela pèse néanmoins », a dit à l'AFP Christian Schmidt ce lundi matin, analyste de la banque Helaba à Francfort, soulignant que les positions de Hollande sur la stratégie à adopter face à la crise de la zone euro « ne plaisent pas à tout le monde ».

L'aggravation de la crise au Pays-Bas a également fortement pesé. Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a présenté lundi à la reine la démission de son gouvernement de centre-droit, tirant les conséquences de l'échec samedi des négociations sur la réduction du déficit public.

Après sept semaines de discussions, les membres de la coalition gouvernementale ne sont pas parvenus à s'entendre sur les mesures à prendre pour dégager 16 milliards d'euros d'économies afin de réduire le déficit public des Pays-Bas qui a atteint 4,7% du PIB en 2011, bien au-delà de la norme de la zone euro, soit 3%.

Le Bel20 ne fait pas exception

La Bourse de Bruxelles ne fait pas exception. Le Bel 20 plonge à – 2,44 % ce lundi soir en terminant à 2.191,40 points avec tous ses éléments dans le rouge. La majorité de ses actions ont également clôturé la journée en rouge. Les baisses les plus importantes sont enregistrées chez les actions Dexia (– 10 %) et Quest for Growth (– 12,96 %).

La Bourse de Paris perd 2,83%, plus bas de l'année

La Bourse de Paris a terminé lundi au plus bas de l'année, cédant 2,83% au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle française, dans un marché surtout pénalisé par le recul de Wall Street et les incertitudes politiques et économiques en Europe.

A la clôture, l'indice CAC 40 a perdu 90,21 points pour s'inscrire sous la barre des 3.100 points, à 3.098,37 points, dans un volume d'échanges de 3,73 milliards d'euros.

La Bourse de Francfort finit en forte baisse de 3,36%

L'indice vedette Dax de la Bourse de Francfort a fini lundi en très net repli de 3,36% à 6.523 points, sur fond d'inquiétudes politico-économiques en Europe et dans le sillage de la baisse des autres places européennes et de Wall Street.

Les valeurs bancaires allemandes ont particulièrement souffert, Deutsche Bank et Commerzbank abandonnant respectivement 4,35% et 5,62%, ainsi que des valeurs très sensibles à la conjoncture comme le fabricant de camions MAN (-6,83%), en queue du Dax.

« Les marchés se demandent comment la politique va continuer d'agir » contre la crise de la dette en zone euro, a déclaré à l'AFP l'analyste financier Ralf Grönemeyer de Silvia Quandt. « Le sentiment du risque se rapproche de son plus haut niveau de l'année » a-t-il ajouté, ce qui se traduit par une fuite des investisseurs des marchés d'actions.

La Bourse de Milan clôture sur une chute de 3,83%

La Bourse de Milan a clôturé lundi sur une chute de 3,83% à 13.849 points, pénalisée, comme les autres places financières, par les incertitudes politiques en France et aux Pays-Bas et le repli de Wall Street.

Toutes les valeurs ont fini dans le rouge mais les banques ont particulièrement souffert, UniCredit lâchant 6,42% à 2,798 euros et Intesa Sanpaolo 6,29% à 1,072 euro.

Wall Street ouvre en nette baisse

Wall Street a ouvert en net repli lundi, à l'unisson des marchés européens, dans un climat d'incertitude renouvelée à l'égard du Vieux Continent : le Dow Jones cédait 0,63 % et le Nasdaq 1,14 %.

La Bourse de New York avait fini sans direction vendredi dans un marché relativement calme, tiraillée entre les performances satisfaisantes de fleurons américains et des doutes toujours forts à propos de l'Europe : le Dow Jones Industrial Average avait pris 0,50 %, à 13.029,26 points, le Nasdaq, à dominante technologique, avait cédé 0,24 %, à 3.000,45 points.

P.VA. avec AFP