Albin Michel dépose une offre de rachat en solo de Flammarion

Rédaction en ligne

mercredi 02 mai 2012, 18:26

Le PDG des Éditions Albin Michel, Francis Esménard, a déposé aujourd’hui une offre de rachat de Flammarion au groupe italien RCS, sans s’allier à son confrère français Actes Sud avec lequel il avait fait front commun en mars.

Albin Michel dépose une offre de rachat en solo de Flammarion

© Le Soir

« Nous avons fait notre offre à RCS ce matin, sans Actes Sud. C’est plus simple, moins compliqué ainsi. Mais cela ne veut pas dire que nous sommes fâchés avec Actes Sud. On peut se retrouver », a précisé M. Esménard.

Le 20 mars, M. Esménard et Jean-Paul Capitani, directeur du développement d’Actes Sud avaient annoncé faire une offre commune pour le rachat de Flammarion qui détient notamment des marques fortes comme Casterman (Tintin) ou J’ai Lu.

Le quotidien économique Les Echos avaient indiqué qu’Albin Michel et Actes Sud devraient remettre des offres séparées à RCS, propriétaire de Flammarion depuis 2000 et qui a officiellement annoncé en mars la mise en vente de sa filiale.

Albin Michel s’est associé au fonds Chequers Capital et Actes Sud se serait rapproché du Fonds stratégique d’investissement (FSI, un des bras financiers de l’État français), selon le quotidien économique.

« Le fonds Chequers Capital est avec nous, si nous le désirons, c’est une possibilité », a déclaré M. Esménard. Selon lui, le nom du nouveau propriétaire de Flammarion pourrait être connu « vers le 27 mai ».

Actes Sud n’était pas en mesure aujourd’hui de confirmer ce nouveau montage, sa PDG Françoise Nyssen étant en déplacement à l’étranger. De son côté, le FSI a précisé avoir « eu des discussions approfondies avec plusieurs candidats. Le FSI sera associé à la reprise, si l’un de ces candidats est retenu ». Le Fonds a ajouté vouloir « jouer un rôle de facilitateur ».

Les Éditions Gallimard ont été les premières à se déclarer officiellement candidates au rachat de Flammarion, fleuron de l’édition dirigé par Teresa Cremisi, qui attise les convoitises avec un chiffre d’affaires de 220,1 millions d’euros en 2010 (hors éditeurs distribués par le groupe), un catalogue de quelque 27.000 titres, dont le Goncourt 2010 Michel Houellebecq et une belle rentabilité.

En mars, outre Gallimard, plusieurs autres acquéreurs potentiels ont approché RCS, dont des fonds de pension, le groupe américain HarperCollins et l’Italien Feltrinelli, Editis (qui appartient au groupe espagnol Planeta) et Média Participations (Fleurus, Dargaud, Dupuis…).

Fortement endetté, RCS MediaGroup détient aussi l’éditeur italien Rizzoli, le quotidien Corriere della Sera, le journal sportif la Gazzetta dello Sport et le journal espagnol El Mundo.

D’après AFP