Lagarde hausse le ton : « Les Grecs doivent rembourser ! »

DIDIER ZACHARIE

samedi 26 mai 2012, 12:02

Dans un entretien sans langue de bois donné au Guardian, la directrice du FMI Christine Lagarde a sommé les parents grecs de prendre leurs responsabilités et de « payer leurs taxes ». « C'est l'heure de rembourser ! » insiste-t-elle.

Lagarde hausse le ton : « Les Grecs doivent rembourser ! »

©AFP

Les créanciers de la Grèce (l'Union européenne, le Fonds monétaire international et la Banque centrale européenne) sont de plus en plus impatients. Alors que les revenus de l'Etat venant des taxes ont diminué d'1/3 en un an, Christine Lagarde, directrice du FMI, est montée au front et a sommé les Grecs de « payer leurs taxes », ajoutant qu'il n'y aurait pas d'adoucissement des termes du plan d'austérité.

La Grèce doit faire face à un énième plan d'austérité obligeant l'Etat à faire des coupes drastiques dans les salaires, les pensions, la santé ou l'éducation. Interrogée sur le fait que les Grecs ont déjà fourni d'énormes efforts financiers pour sortir de la crise et sont de plus en plus nombreux à ne plus avoir accès aux services publics de base, Christine Lagarde a répondu qu'elle pensait plus « aux enfants d'une petite école d'un village au Niger qui n'ont que deux heures de cours par jour et partagent une chaise à trois et qui ont soif d'apprendre. Parce que je pense qu'ils ont plus besoin d'aide que les gens d'Athènes. Et concernant Athènes, je pense autant aux personnes essayant sans arrêt d'éviter de payer leurs taxes qu'aux personnes qui n'ont plus accès aux services publics. » « Les parents doivent être responsables pour leurs enfants et doivent payer leurs taxes. C'est l'heure de rembourser ! », insiste-t-elle.

Cette injonction a lieu alors qu'une sortie de la Grèce de la zone euro est de plus en plus envisagée au sein de l'Union européenne. Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a ainsi déclaré que ce serait « une grave erreur professionnelle » que de ne pas se préparer à un tel scénario.