Facebook tente de sortir du rouge

Rédaction en ligne

jeudi 31 mai 2012, 23:47

Facebook a continué à s'enfoncer dans le rouge avant de clôturer à 29 dollars à la Bourse de New York. L'éventuel rachat du navigateur Opera et le lancement du smartphone griffé Facebook perturbent le cours des actions. On en parle ce vendredi dès 11h30 avec l'analyste Pierre Samain

Facebook tente de sortir du rouge

© AP

L'action du géant des réseaux sociaux Facebook continuait à s'enfoncer jeudi deux semaines après son entrée en Bourse alors que les investisseurs continuaient à douter de sa valorisation.A la clôture de la Bourse de New York jeudi, Facebook a enregistré une légère augmentation par rapport à ses résultats mercredi avec 29,60 dollars l'action.

L'action FB a chuté de près de près de 10 % à la Bourse de New York, clôturant à 28,82 dollars ce mercredi. L'action cédait 3,3 % à 27,26 dollars à la mi-séance. Elle a perdu 28 % de sa valeur depuis son lancement sur le Nasdaq le 18 mai.

« À notre avis, Facebook est un réseau social impressionnant mais nous sommes très sceptiques au sujet de sa valorisation très élevée, malgré son énorme base d'utilisateurs et le récent effondrement du prix » de l'action, a commenté jeudi dans une note la maison de recherche Indigo Equity Research.

Un éventuel rachat d'Opera et le lancement du portable Facebook perturbent les actions

Deux facteurs ne cessent de perturber le cours de l'action depuis vendredi dernier. Premièrement, une rumeur selon laquelle Facebook envisagerait une nouvelle coûteuse acquisition, celle du navigateur pour téléphones portables norvégien Opera. Ce rachat pourrait lui coûter plus d'un milliard de dollars peu de temps après le rachat d'Instagram.

Ensuite, le New York Times a rapporté ce week-end que le site internet travaillait au lancement d'un téléphone portable maison qui fonctionnerait sous le système Android. Une perspective qui a suscité de nombreuses critiques mardi.

Ajouté à cela le départ en lune de son PDG Mark Zuckerberg alors même que Facebook fait face à deux événements majeurs. Tout cela ne fait pas les affaires de l'action FB sur les marchés.

Polina Vorobieva avec AFP