L'Espagne sur le même chemin que la Grèce ?

Rédaction en ligne

mercredi 06 juin 2012, 11:20

Le chef de file des députés conservateurs allemands, Volker Kauder, estime que l'Espagne devrait demander de l'aide au fonds de secours européen (FESF), « à cause de ses banques ».

L'Espagne sur le même chemin que la Grèce ?

© AP

Dans une interview télévisée, M. Kauder, un proche de la chancelière Angela Merkel qui dirige le groupe parlementaire des Unions chrétiennes CDU/CSU a déclaré : « L'Espagne va devoir prendre une décision, et je pense qu'elle doit se placer sous la protection du fonds (…) à cause de ses banques ». Pourtant, Berlin s'était défendu en début de semaine d'exercer la moindre pression sur Madrid pour l'inciter à demander l'aide de ses partenaires européens, estimant que la décision était « uniquement du ressort du gouvernement espagnol ».

Le gouvernement de Mariano Rajoy refuse pour le moment de demander une assistance financière qui serait flanquée de conditions strictes dictées de l'extérieur, mais il a admis que sa situation financière était critique et appelé l'Europe à « soutenir » le pays. Selon le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung paru mercredi, un compromis sur l'Espagne pourrait être trouvé : des négociations ont lieu au niveau européen pour verser directement de l'a gent provenant du fonds de secours européen dans le Fonds public espagnol d'aide au secteur bancaire (Frob).

En contrepartie, le gouvernement espagnol devrait surmonter les problèmes de son secteur financier, notamment en procédant à des fusions voire la fermeture de certains instituts bancaires. Ce compromis aurait plusieurs avantages : il montrerait que la crise espagnole est d'une nature différente de celle de la Grèce, le gouvernement espagnol ne verrait pas sa souveraineté entamée. Et l'Allemagne aurait imposé sa position, qui est de verser des aides du fonds de secours uniquement à des institutions publiques et non privées.

JPM (avec Belga)