Les Bourses européennes en hausse dans l'espoir d'une relance

Rédaction en ligne

mardi 19 juin 2012, 18:56

Les marchés européens ont repris des couleurs mais restent sous tension. Une éventuelle relance de l'économie par la Réserve fédérale américaine a fait passer les Bourses dans le vert. L'évolution des Bourses

Les Bourses européennes en hausse dans l'espoir d'une relance

© AFP

Les Bourses européennes ont rebondi mardi. Le Bel20 n'a pas faite exception en gagnant 1,87 % de mardi soir. Les marchés européens sont portés par l'espoir d'une action de relance de l'économie par la Réserve fédérale américaine (Fed) qui a éclipsé temporairement les inquiétudes sur l'envolée des taux d'emprunt espagnols. « Le marché progresse surtout sur des anticipations de mesures de la banque centrale américaine, mais attention au risque de déception », a commenté Renaud Murail, gérant d'actions de Barclays Bourse.

Après des ouvertures en légère hausse ou à l'équilibre et quelques incursions en territoire négatif, les places financières du Vieux continent se sont ancrées solidement dans le vert.

Le Bel20 avec 1,87%, Milan atteint 3,35%

La Bourse de Bruxelles a fini en hausse ce mardi soir avec 1,87 % à 2.149,97 points avec 17 de ses éléments dans le vert. Fort hésitant en matinée, le Bel20 s'est orienté à la hausse dans l'espoir d'une action concertée des banques centrales. A la clôture, Francfort affichait une progression de 1,84 %, Londres de 1,73 %, Paris de 1,69 %, Madrid de 2,67 % et Milan s'offrait même un rebond de 3,35 %. La Bourse de New York évoluait également en hausse peu après 16H00 GMT, le Dow Jones gagnant 1,00 % et le Nasdaq 1,29 %.

Le verdict de la banque centrale américaine mercredi

La banque centrale américaine publiera mercredi soir un communiqué à l'issue de la réunion de son comité de politique monétaire. « Les attentes d'un nouveau programme de relance restent fortes », selon Renaud Murail.

Les taux à long terme de l'Espagne se détendent

Madrid est à nouveau dans la tourmente, les inquiétudes sur le sauvetage de son secteur bancaire asphyxié par des crédits immobiliers douteux ayant effacé sur les marchés le bref soulagement engendré par la victoire de la droite pro-européenne aux élections en Grèce dimanche.

L'Espagne a emprunté mardi 3,040 milliards d'euros à 12 et 18 mois, une somme légèrement supérieure à l'objectif initial (2 à 3 milliards) à un taux en forte hausse par rapport à la dernière émission similaire le mois dernier : 5,074 % à 12 mois (contre 2,985 %) et 5,107 % à 18 mois (contre 3,302 %).

Lundi, les taux d'emprunt espagnols à 10 ans avaient connu un envol historique, à plus de 7 %, un seuil jugé insoutenable sur la durée, alors que les investisseurs attendent avec anxiété de connaître le montant précis de l'aide accordée par la zone euro aux banques espagnoles. Mardi, ces taux à long terme se sont détendus, passant en dessous des 7 %, à 6,999 %.

(P.VA. avec AFP)