Nucléaire : Tihange 1 devrait être prolongé pendant dix ans

Rédaction en ligne

mardi 03 juillet 2012, 11:41

GDF Suez n'investira plus dans les centrales nucléaires belges si cela n'est pas rentable, a déclaré le patron du groupe énergétique, Gérard Mestrallet. Selon nos informations, Doel 1 et 2 fermeraient en 2015 alors que Tihange 1 serait prolongé pour dix ans.

Nucléaire :  Tihange 1 devrait être prolongé  pendant dix ans

Belga

Le Conseil des ministres restreint examinera demain matin cette question de la sortie ou non du nucléaire qui doit légalement débuter en 2015. Une décision pourrait être prise dès ce mercredi, voire ce vendredi.

Même si le gouvernement décide de prolonger la durée de vie de centrales nucléaires exploitées par GDF Suez, le groupe ne fera les investissements nécessaires que s'ils sont rentables, a déclaré Gérard Mestrallet. « Si on nous demande de fermer nos centrales, on le peut. Si on veut arriver à prolonger la durée de vie des centrales, il faut investir, c'est un peu plus d'un milliard d'euros sur les trois (réacteurs concernés, ndlr), et pour nous ce sera un investissement complètement rationnel », indique-t-il. « Ou bien cet investissement est rentable, et répond à nos critères d'investissement (…). Si ce n'est pas le cas, on n'investira pas. Pour nous, c'est un investissement comme un autre ».

Adoptée en 2003, la loi de sortie du nucléaire prévoit une extinction progressive des sept réacteurs atomiques du pays (trois à Tihange, près de Huy, et quatre à Doel, dans la banlieue anversoise) entre 2015 et 2025. Plus précisément, en 2015, Tihange 1 ainsi que Doel 1 et Doel 2 sont appelés à fermer. Soit 2.000 mégawatts rayés de la carte électrique.

Comme nous l'indiquions le 10 mai dernier, le secrétaire d'Etat à l'Energie, Melchior Wathelet, devrait annoncer cette semaine en comité ministériel restreint que seuls les deux réacteurs anversois (Doel 1 et 2) seraient fermés tandis que Tihange 1 serait maintenu en activité, sans doute pour dix ans.

Jo.Co, avec CLDD