Pointée du doigt à cause d'un bonus trompeur, Citibank s'explique

Rédaction en ligne

mercredi 04 juillet 2012, 16:53

200 euros de bonus versés à l'ouverture d'un nouveau compte à vue chez Citibank cet été. Les conditions de cette offre promotionnelle font polémique. Le SPF Economie a ouvert une enquête.

Pointée du doigt à cause d'un bonus trompeur, Citibank s'explique

Argent facile ou miroir aux alouettes ? La dernière publicité de Citibank nous invite à « profiter de l'été pour ouvrir un compte à vue gratuit chez Citibank ». Et d'ajouter pour attirer le client : « Nous vous offrons 200 euros de bonus ! ». Alléchant. Mais, certains clients ainsi appâtés ne liraient pas les conditions de l'offre, écrites en petit, en note de bas de page. Et, après une lecture plus approfondie des conditions, l'offre semble moins prometteuse, craint le centre flamand de la médiation des dettes (VCS), cité dans De Morgen.

Le client doit en effet domicilier ses revenus mensuels (salaire, pension, etc.) de minimum 1.250 euros dès l'ouverture du compte. Le « bonus » de 200 euros sera ensuite versé sur le compte après la première domiciliation mensuelle. « Des exigences annexes qui nous paraissent beaucoup trop strictes », commente Test-Achats. Selon cette association de défense des consommateurs « le diable est dans les détails, et il faut être attentif à ne pas se laisser piéger par les cadeaux ! ». Ainsi, le taux d'intérêt créditeur du compte à vue de Citibank est de 0 %.

Et ce n'est pas tout : si le total des avoirs des clients (dont l'épargne et les investissements chez Citibank) n'atteint pas au moins 10.000 euros un an après l'ouverture du compte, la banque appliquera « des frais de gestion de 4 euros mensuels ». « Certains clients risquent donc d'être déçus, voyant s'envoler les 200 euros espérés et risquant de payer 48 euros de frais de gestion par an », en concluait De Morgen mercredi matin.

Une enquête ouverte

Suite à ces commentaires, Citibank a tenu à préciser les conditions de sa nouvelle offre. « Le compte est de toute façon gratuit la première année », indique la banque. « Les éventuels frais de gestion des comptes à vue ne seront pas appliqués de façon rétroactive. Et ils sont en ligne avec les pratiques du marché ! ». Par ailleurs, l'institution explique dans un communiqué qu'une fois acquis, le montant de 200 euros est définitivement versé sur le compte ».

Le centre flamand de la médiation des dettes (VCS) estime que les conditions de l'offre de Citibank, écrites en petits caractères, sont trop difficiles à déchiffrer pour les populations plus fragilisées. Sur la base de la loi sur les pratiques du marché et de la loi relative aux services de paiement, le SPF Economie va ouvrir une enquête. Cet organisme est chargé de veiller au respect des règles de conduite par les établissements financiers.

Ph. G. (st.)