Inquiétudes à l'ouverture des bourses européennes

Rédaction en ligne

mardi 24 juillet 2012, 08:54

Moody's a abaissé la perspective de la dette publique en Allemagne, Pays-Bas et Luxembourg et a placé les trois pays sous surveillance négative.

 Inquiétudes à l'ouverture des bourses européennes

©AFP

Hier, l'agence de notation financière a abaissé de « stable » à « négative » la perspective de la dette publique de l'Allemagne, des Pays-Bas et du Luxembourg en raison de « l'incertitude croissante » sur l'issue de la crise de la dette en zone euro.

Dans son communiqué, Moody's évoque notamment « la probabilité de plus en plus forte d'une sortie de la Grèce de l'euro » et l' » impact » d'un tel événement sur des Etats-membres de la zone euro, dont l'Espagne et l'Italie.

“Même si un tel événement est évité, il existe une probabilité de plus en plus forte qu'une aide à d'autres Etats de la zone euro, notamment l'Espagne et l'Italie, soit requise”, ajoute Moody's, précisant que ce “fardeau” devrait peser plus lourdement sur les Etats considérés comme les plus solvables de la zone euro.

Les dettes de l'Allemagne, des Pays-Bas et du Luxembourg jouissent auprès de Moody's d'un triple A, la meilleure note possible, censé refléter la confiance des investisseurs dans la solvabilité de ces pays.

Mi-juillet, Moody's avait dégradé de deux crans, de A3 à Baa2, la note de solvabilité de l'Italie, évoquant déjà un risque de “contagion” de la crise de la zone euro.

AFP