« Le prix du pain n'augmentera pas en septembre »

PATRICIA LABAR

lundi 06 août 2012, 10:28

La Fédération Francophone de la Boulangerie tient à nuancer les propos alarmistes tenus par l'aile flamande qui annonce une augmentation du pain.

« Le prix du pain n'augmentera pas en septembre »

Belga

C'est Het Niewsblad et De Standaard qui ont relayé l'information de la fédération flamande des boulangers. Le prix du pain devrait augmenter en septembre de 5 à 10 centimes en raison des très mauvaises récoltes de blé dans le monde.

Albert Denoncin, le président de la Fédération Francophone de la Boulangerie, rassure d'emblée les consommateurs de pain. Il n'augmentera pas en septembre.

« On n'a pas encore d'informations exactes au niveau des coûts. Les récoltes viennent seulement d'avoir lieu et cela dépend de la cotation qu'il va y avoir en Bourse. Aucun meunier ne sait dire à l'heure actuelle avec certitude qu'elle va être l'incidence de cette hausse au niveau des coûts de productions qui sont moindres au niveau français et du côté de l'Ukraine. », explique Albert Denoncin.

Le coût du blé dépend de la récolte mondiale

« Le blé n'est pas une question de récolte belge mais une question de récolte mondiale, c'est à la Bourse que les meuniers achètent leur blé à l'heure actuelle. Tout ça va être en fonction de ces facteurs. je pense que c'est prématuré de dire à l'heure actuelle qu'automatiquement le pain va augmenter. Personnellement je ne dis pas que le pain n'augmentera pas d'ici la fin de l'année mais certainement pas en septembre », explique le président de la Fédération francophone.

« Personne n'a intérêt à faire flamber les prix »

« Parce que c'est clair que les meuniers travaillent aussi avec des stocks et qu'en fonction de ça on est dans un climat concurrentiel assez important et que personne n'a intérêt à faire flamber les prix et de laisser encore une marge plus grande entre la petite boulangerie et les grandes surfaces qui eux ont d'autres possibilités d'approvisionnement que le petit boulanger. Ce sont tous des facteurs qu'il faudra analyser en septembre, octobre. Je suis certain que cela n'augmentera pas le 1er septembre ni même le 15 septembre, ça, c'est sûr », renchérit M. Denoncin.

« Je ne suis pas un administratif qui s'endort derrière son bureau »

Le président de la Fédération francophone qui lui-même est boulanger se montre très critique à l'égard du directeur la Fédération flamande.

« Le directeur de la fédération flamande n'est pas un boulanger mais un administratif qui ne voit que les chiffres. La réalité du terrain est bien autre et je ne suis pas sûr non plus que les boulangers flamands vont augmenter le prix du pain tout en sachant que chaque fois qu'on augmente le prix du pain, on perd une partie du volume de ventes. Tout ça doit être mis à la réflexion si c'est pour augmenter de 5 cents le prix du pain et perdre 5 % du volume de production… Moi je suis un boulanger en activité, je ne suis pas un administratif qui réfléchit ou qui s'endort derrière son bureau », martèle Albert Denoncin.

La fédération flamande a déjà été condamnée

« Pour rappel, la fédération flamande a été condamnée devant les tribunaux pour avoir incité les boulangers à la hausse. Cela ne leur a pas servi de leçon et ils recommencent, ils ont eu 40.000 euros d'amende voilà un an ou deux de ça et je pense qu'ils persévèrent. », s'énerve M. Denoncin.

Qui décide du prix du pain ?

Le prix du pain est libre, il y a une interdiction formelle de faire un cartel de boulangers, d'augmenter ensemble le prix du pain. Il y a toute une législation qui va dans ce sens.

« Tout n'est pas noir ou tout blanc, il ne faut pas faire croire aux personnes que tout va augmenter une nouvelle fois. Le prix du pain est resté stable depuis un an. Les meuniers ont eu aussi des marges car le prix du blé a baissé l'année dernière et ils n'ont pas baissé non plus le prix de la farine pour les boulangers. Les meuniers ont des mages de travail qui leur permet de ne pas faire flamber les prix », rassure Albert Denoncin.