Indemnisation des agriculteurs victimes de la sécheresse en 2011

Le Sillon Belge

samedi 14 juillet 2012, 09:25

Le conseil des ministres a approuvé vendredi la proposition de la ministre de l'Agriculture, Sabine Laruelle (MR), à propos de l'indemnisation des agriculteurs victimes de la sécheresse en 2011, a indiqué Mme Laruelle. L'Institut Royal Météorologique (IRM) a reconnu le caractère exceptionnel de la sécheresse du printemps 2011, ouvrant ainsi la voie à l'indemnisation des agriculteurs qui en ont été victimes. La ministre fédérale a proposé au gouvernement de retenir les cultures de lin, d'épinard et de céréales de printemps dans l'"Oostkustpolder" en Flandre, conformément à la réglementation en vigueur.

Indemnisation des agriculteurs victimes de la sécheresse en 2011

Indemnisation des agriculteurs victimes de la sécheresse en 2011

Celle-ci énonce quatre conditions, a rappelé la ministre: une période de retour supérieure ou égale à 20 ans, un montant total des dégâts supérieur à 1,24 millions d'euros, un montant moyen par dossier d'au moins 5.580 euros et, conformément à une définition de la Commission européenne, une destruction de plus de 30% de la production annuelle moyenne. A quelques jours de l'ouverture de la Foire agricole de Libramont, la décision a suscité la polémique. Jeudi, ayant eu vent de la proposition, le ministre wallon de l'Agriculture, Carlo Di Antonio (cdH), s'en est pris à sa collègue fédérale et l'a priée "de revoir sa copie". La sécheresse a eu de lourdes conséquences en Wallonie, notamment dans les prairies et prés de fauche, non retenus dans la proposition fédérale, a-t-il fait remarquer. La ministre a taxé M. Di Antonio de démagogie, en faisant remarquer qu'elle avait appliqué les règles en vigueur. "Je ne vois pas pourquoi moi, ministre de l'Agriculture, proche des milieux agricoles, je n'aurais pas retenu les prairies si j'avais pu le faire", a-t-elle expliqué vendredi. A bonne source, l'on confiait que le point avait suscité quelqu'énervement en conseil des ministres vendredi, certains ayant jugé l'attitude du ministre régional très peu correcte.

Source: Belga