Que vaut ma piscine ?

PAOLO LEONARDI

jeudi 03 mai 2012, 12:04

Une piscine dans une maison, ça fait forcément rêver. Mais en cas de revente, le jeu en vaut-il encore la chandelle ? Si la plus-value reste réelle, elle est aujourd'hui limitée.

Que vaut ma piscine ?

De nos jours, une piscine (bien entretenue) augmente la valeur d’une maison en même temps qu’elle en ralentit la vente © Bruno fava/ imageglobe

Combien vaut la piscine qui trône au beau milieu de mon jardin ? Permet-elle d'augmenter le prix de revente de ma maison ?

Difficile de répondre à cette question car beaucoup de paramètres entrent en ligne de compte : le contenant de la piscine est-il en béton, en liner ou en polyester ? Quelle est son orientation, sa grandeur, sa profondeur, son état, le système de chauffage attenant, sans oublier un élément majeur, à savoir la commune dans laquelle elle se trouve ? « Le marché nous dit que la demande de piscines n'est pas élevée, sauf là où l'environnement est propice à son installation, explique Emmanuel Estienne, notaire à Genappe. Dans des communes comme Lasne ou Wavre, où les piscines se sont multipliées comme des petits pains ces cinq dernières années, on peut presque dire qu'elle est devenue un élément standard. L'importance du qu'en dira-t-on au niveau de son cercle d'amis y a aussi toute son importance. Dans des communes comme celles-là, on vendra beaucoup plus difficilement une maison qui n'a pas de piscine. »

Une piscine dans un milieu urbain envahissant où tout le monde vous voit lorsque vous êtes dans l'eau a forcément moins de valeur. « Et c'est pareil pour une piscine qui aurait été construite sur un petit terrain. Dans des cas comme ceux-là, la plus-value appartient alors uniquement au domaine du bien-être personnel », ajoute Emmanuel Estienne.

Un autre élément doit être pris en compte : l'entretien de la piscine. Tous les pisciniers vous le diront : il a été nettement facilité et s'est fort démocratisé aujourd'hui. Ce que ne nie pas le notaire Estienne, qui apporte toutefois une précision. « Pour beaucoup de gens, la piscine est encore fortement perçue comme une source d'ennuis », insiste-t-il.

Un objet qui se laisse désirer

Expert-géomètre à Waterloo, Stéphane Borsen estime quant à lui qu'une piscine constitue une « très grande » plus-value, même s'il avoue qu'elle est difficile à chiffrer. « Au même titre que la présence dans un bien d'un feu ouvert, d'une cheminée en marbre, de panneaux solaires sur le toit voire d'un ascenseur, la piscine est un élément dont on tient compte au moment de l'expertise, explique-t-il. Mais beaucoup de paramètres interviennent, qui empêchent de donner un montant précis : y a-t-il une douche, un sauna, un vestiaire, quels sont ses équipements, est-elle bien orientée, est-elle isolée, etc. »

Toutefois, une piscine peut être aussi un frein à la revente d'une maison, même s'il semble limité. « Tout le monde ne peut pas se permettre une piscine de nos jours, dit-il. Le marché des acquéreurs est donc forcément un marché plus limité. Une maison avec piscine partira donc moins vite qu'une autre, mais son prix sera plus élevé. Selon moi, et à moins de dépenses excessives, le propriétaire est sûr de récupérer son investissement. »

Autres acteurs concernés, les agents immobiliers sont plus ou moins sur la même longueur d'onde. D'accord pour une piscine, disent-ils en chœur, mais à certaines conditions.