L'isolation, on ne peut plus s'en passer

PAOLO LEONARDI

jeudi 20 septembre 2012, 13:27

Aujourd'hui, on ne peut plus se passer d'une isolation performante dans nos habitats. C'est le point de départ de toute réflexion liée à une construction nouvelle ou une rénovation.

L'isolation, on ne peut plus s'en passer

©recticel insulation

Valeur K d'un bâtiment, isolation par l'extérieur, isolation par l'intérieur, laine de verre insufflée, test d'infiltrométrie, polystyrène extrudé… Franchement, que celui qui s'y retrouve dans la nouvelle terminologie liée à l'isolation de nos habitats lève le doigt !

Et pourtant, ce poste est devenu d'une importance capitale ces dernières années. Les prix de l'énergie nous le rappellent un peu plus chaque jour. Mais nos maisons restent, pour la plupart, (très) mal isolées. Or c'est par l'isolation qu'il faut commencer pour faire réduire ses factures. « Il y a toute une partie du parc immobilier belge qui n'est même pas isolée du tout, martèle Dirk Schumacher, le responsable marketing chez Knauf, spécialiste allemand du parachèvement mais aussi de l'isolation grâce à sa branche « Insulation ». Il y a une dizaine d'années déjà, nous avons senti le besoin d'évoluer vers une plus grande isolation à cause des exigences en matière de performance énergétique des bâtiments. Les ressources fossiles baissent, ne l'oublions pas ! »

Même son de cloche chez Isover, société française qui fait partie du groupe Saint-Gobain. « La demande en produits isolants a réellement explosé, surtout en rénovation, explique Pieter Van Laere, le responsable du développement durable chez Isover Belgique. De plus en plus de gens veulent isoler leur maison et dans ce domaine, ils en demandent toujours davantage. Je me souviens qu'il y a quatre ans au salon Batibouw, j'expliquais à des clients le besoin d'isoler sa toiture avec une épaisseur de 18 cm. Ils me demandaient si ce n'était pas exagéré. Aujourd'hui, ils me demandent si c'est suffisant ! »

Les habitats basse énergie et passifs ont bien sûr accéléré la recherche dans le domaine d'une isolation toujours plus performante et durable. Avec des conséquences en interne dans les sociétés spécialisées. « Nous avons dû former de plus en plus de spécialistes car tout devient extrêmement technique », expose Dirk Schumacher. « Nous organisons au minimum trente sessions de cours par an à destination des professionnels, embraye Pieter Van Laere. Ces derniers ont compris qu'ils doivent obligatoirement se mettre à la page sans quoi, d'ici peu, ils seront complètement dépassés. Quant à notre communication, elle est davantage dirigée aujourd'hui vers le consommateur final, et plus uniquement vers l'entrepreneur. On communique via Facebook, on fait des vidéos sur YouTube… »

En amont de cette nouvelle isolation, des tests se sont développés, qui vérifient sa bonne installation. Nous sommes allés voir comment ça fonctionnait…