« DSK ne fait pas de retour dans la vie politique »

Rédaction en ligne

dimanche 29 avril 2012, 19:53

« Il n'y pas de retour de Dominique Strauss-Kahn, il n'y en pas dans la vie politique, il n'y en pas dans cette campagne dans laquelle il n'est pas », a déclaré le directeur de campagne de François Hollande.

« DSK ne fait pas de retour dans la vie politique »

Le directeur de campagne de François Hollande, Pierre Moscovici, a assuré dimanche qu'il n'y avait « pas de retour de Dominique Strauss-Kahn dans la vie politique », affirmant qu'il avait juste « croisé » l'ex-patron du FMI samedi soir dans une soirée parisienne.

« Il n'y pas de retour de Dominique Strauss-Kahn, il n'y en pas dans la vie politique, il n'y en pas dans cette campagne dans laquelle il n'est pas », a déclaré Moscovici à France Inter « Je pense pour ma part qu'il s'agit maintenant d'affaires privées », a ajouté au sujet de déclarations prêtées à DSK dans le quotidien britannique The Guardian faisant état d'un complot contre lui dans l'affaire Nafissatou Diallo.

« Dominique Strauss-Kahn a nié avoir tenu ces propos au Guardian. Dont acte. Je pense que franchement le remettre dans la campagne, l'instrumentraliser, ce n'est pas quelque chose que je souhaite faire en aucune façon, ni quelque chose que je souhaite subir », a aussi déclaré cet ancien proche de Strauss-Kahn.

Quant à sa présence à l'anniversaire du député PS Julien Dray dans un bar parisien où l'ex-patron du FMI était également invité, Moscovici a admis l'avoir « croisé une seconde », soulignant qu'il « ignorait totalement qu'il serait là ».

« Quel évènement franchement ! » a lancé le député du Doubs. « Je pense que les Français qui nous écoutent sont quand même attachés à autre chose qu'à savoir qui rencontre qui dans telle soirée », a-t-il dit. « Franchement tout le monde s'en fiche ! » Moscovici a assuré qu'il n'avait « pas rencontré depuis un an » celui qu'il soutenait avant la primaire socialiste, pour finalement rallier la candidature de François Hollande après l'affaire du Sofitel de New-York.

(avec AFP)