Une coentreprise d'Areva découvre 20.000 tonnes d'uranium en Jordanie

mardi 12 juin 2012, 19:10

En octobre dernier, la Jordanian French Uranium Mining Company avait déjà fait part de la découverte d'une ressource potentielle de 12.300 tonnes d'uranium dans le centre de la Jordanie, a rappelé la coentreprise dans un communiqué. Et, suite à de nouveaux travaux d'exploration, "la JFUMC est heureuse de confirmer que le potentiel total d'uranium dans la zone de recherches de 70 km2 dépasse 20.000 tonnes d'uranium", a-t-elle annoncé. La JFUMC (qui opère également sous le nom de Jordan Areva Resources) est une coentreprise entre le groupe nucléaire français Areva et l'agence nucléaire jordanienne, la JAEC, créée en 2009 en vue d'explorer et d'exploiter des gisements d'uranium en Jordanie. "Après cette phase d'exploration, nous allons mener en 2012 des études techniques et économiques afin d'évaluer la faisabilité de l'extraction de l'uranium", précise la coentreprise, qui souligne que ces réserves sont "stratégiques" pour la Jordanie et contribueront à alimenter les centrales nucléaires que le royaume projette de construire. La Jordanie, qui importe 95% de ses besoins en énergie, cherche à développer des alternatives au gaz égyptien qui couvre habituellement 80% de ses besoins pour produire de l'électricité. L'approvisionnement en gaz égyptien a été victime de nombreuses coupures ces derniers mois, le gazoduc reliant l'Égypte à la Jordanie et Israël ayant été la cible d'attaques à 14 reprises depuis 2011. La Jordanie, dont le désert couvre 92% du territoire, souhaite utiliser l'énergie nucléaire pour alimenter des usines de dessalement. Un consortium conduit par Areva et le japonais Mitsubishi est en compétition avec le russe Atomstroyexport pour construire la première centrale nucléaire jordanienne.