Net recul des fusions-acquisitions en Europe

jeudi 14 juin 2012, 11:23

Les opérations dans le secteur, qui représentaient 16,5 milliards d'euros au quatrième trimestre 2011, se sont repliées à 9,7 milliards d'euros au premier trimestre 2012. En glissement annuel, ce chiffre représente un recul de 1% par rapport aux 9,8 milliards enregistrés au premier trimestre 2011. Ce montant a été gonflé par la transaction importante réalisée par Royal Bank of Scotland, qui a cédé sa division RBS Aviation Capital au groupe bancaire japonais Sumitomo Mitsui, pour 5,8 milliards d'euros. Sans cette opération, le chiffre du premier trimestre serait de 3,9 milliards d'euros, l'un des plus faibles observés au cours des neuf dernières années, observe l'étude. "Les signaux provenant du marché des fusions et acquisitions restent mitigés. Les valeurs des opérations réalisées au premier trimestre dans le secteur européen des services financiers ont diminué comparativement au quatrième trimestre 2011, bien que nous ne nous attendions pas à une poursuite de l'essor observé fin 2011", explique Hervé Demoy de chez PwC. En particulier, l'étude constate le faible niveau d'opérations réalisées dans le secteur bancaire au premier trimestre 2012, à 1,9 milliards d'euros, contre une valeur trimestrielle moyenne de 6 milliards relevée au cours des deux dernières années. "A cause des incertitudes actuelles, de l'aversion au risque et de la nécessité de gérer au mieux les problématiques de liquidité des établissements bancaires, il est difficile de se prononcer sur le nombre et la valeur des transactions dans le secteur financier en Europe au cours des prochains trimestres", ajoute Hervé Demoy.