Vers une interdiction des mini-crédits aux frais excessifs

Rédaction en ligne

jeudi 14 juin 2012, 07:47

Le ministre fédéral de l’Économie et des Consommateurs Johan Vande Lanotte (SP.A) va présenter vendredi au conseil des ministres une nouvelle loi qui doit permettre de mettre fin aux crédits à la consommation dits « mini-crédits », assortis de frais exorbitants. Plusieurs petites entreprises, telles que Ferratum et PayDay.be, profitent aujourd’hui d’une exception de la législation sur le crédit à la consommation pour proposer ces mini-crédits : il s’agit de prêts de sommes allant de 50 à 200 euros pour une période d’à peine un mois. Le taux d’intérêt est de 0 pour-cent, mais les frais de dossier peuvent atteindre 49,9 euros. Le contrat pour ce type de crédit est passé par internet ou par sms. L’association de défense des consommateurs Test-Achats a tiré la sonnette d’alarme la semaine dernière.