Le Brésil rejette l’austérité à l’européenne face à la crise

Rédaction en ligne

vendredi 13 juillet 2012, 23:00

Le Brésil, confronté à un essoufflement de sa croissance, refuse les mesures d’austérité comme en Europe pour faire face à la crise et baissera les impôts tout en maintenant les investissements et les aides aux plus pauvres, a déclaré la présidente Dilma Rousseff. La chef de l’État a critiqué à nouveau les mesures d’austérité prises par les Européens comme la réduction des salaires et la hausse des impôts, lors de l’inauguration d’une plate-forme pétrolière dans l’État de Bahia (nord-est).Elle a dit que la sixième économie du monde renforcerait les mesures d’encouragement à la relance de la croissance et éviterait que la monnaie brésilienne s’apprécie face au dollar au détriment de l’industrie, le secteur le plus touché par la crise.